Accueil FAO>Pêches et aquaculture
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculturepour un monde libéré de la faim
EnglishEspañolРусский

La recherche est considérée comme un élément incontournable d'une gestion rationnelle des pêches. Les décisions de gestion devraient se fonder sur la connaissance et la compréhension de l’état et des caractéristiques des ressources halieutiques et de leur environnement, ainsi que des circonstances économiques et sociales de la pêche, comme cela était envisagé dans la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer. Une gestion rationnelle des pêches nécessite principalement des recherches spécifiques à un lieu, notamment sur l’état d’un stock de poisson particulier, les systèmes de production et les facteurs économiques et sociaux. Cependant les capacités de recherche varient considérablement d’un pays à l’autre, de même que l’écart entre les sujets de recherche potentiels et les ressources disponibles limitées pour les effectuer. Les pays en développement n’ont généralement pas les moyens financiers ni les ressources en personnel requises pour faire les recherches dont ils ont besoin d’où la nécessité de renforcer leurs capacités.

La coopération dans le domaine de la recherche est un des moyens de combler cet écart qui ne fait que se creuser et d’aider à répondre aux besoins en matière de recherche dans des régions et des types de pêcheries particuliers. Par exemple, les organes régionaux des pêches (ou organisations régionales de gestion des pêches) sont chargées d’évaluer et de contrôler l’état des pêcheries et des ressources relevant de leur juridiction pour faciliter la gestion. Des groupes de travail, constitués d’experts sélectionnés sont souvent établis à cette fin.

Le Comité consultatif de la recherche halieutique soutient la FAO dans son rôle de coordinatrice des activités internationales de recherche sur la pêche et l’aquaculture en vue de promouvoir une gestion responsable des pêches. De nombreuses autres initiatives de recherche , telles que le Système mondial d’observation des océans (SMOO), parrainé par plusieurs institutions des Nations Unies, ont pour principal objectif d’aider à mieux comprendre le milieu marin pour promouvoir une utilisation durable des ressources aquatiques .

Avec l’appui de nombreux donateurs, la FAO fournit une assistance aux pays membres pour toutes les questions touchant à la pêche (lois et règlementations, politiques, questions relatives au développement, à la gestion, etc.), par le biais de projets de terrains spécifiques, d’ampleur et de portée variables, financés par des ressources extrabudgétaires. En répondant aux besoins de recherche et en améliorant la recherche sur l’ensemble du secteur des pêches dans les pays en développement, on contribue à promouvoir des pratiques d’exploitation durables et on facilite les décisions témoignant d’une gestion responsable des pêches.

 
Powered by FIGIS