Mécanisme multidonateurs flexible (FMM)

La Norvège rejoint le FMM pour des résultats encore plus manifestes dans les domaines du changement climatique et des systèmes alimentaires durables

13/12/2019

Le 10 décembre 2019, la Norvège, représentée par l'Agence norvégienne de coopération pour le développement (Norad), est devenue officiellement membre contributeur du Mécanisme multidonateurs flexible (FMM) de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). L'accord, signé par Roberto Ridolfi, Sous-Directeur général de la FAO, et Mette Møglestue, Directrice de la Norad, fixe une contribution norvégienne de 90 millions de couronnes (environ 10 millions d’USD) en faveur des programmes et sous-programmes du FMM pour les trois années à venir. Il témoigne de l’engagement de la Norvège en faveur du renforcement de l'orientation programmatique du FMM autour des systèmes alimentaires résilients et durables, du changement climatique et de l'agriculture.

«La NORAD a l’intention de devenir un membre actif du groupe des donateurs du FMM et souhaite contribuer à un mécanisme de financement solide et tourné vers l'avenir pour apporter un soutien collectif et obtenir de bons résultats sur le terrain», affirment Rannveig Rajendram, Directrice adjointe de la NORAD, et Anne Wetlesen, Conseillère principale, dans une lettre signée conjointement. «Nous attendons aussi avec impatience de suivre la mise en œuvre des projets et de participer à des missions sur le terrain lorsque cela sera possible».

Festus Akinnifesi, Coordonnateur principal du FMM, a déclaré que, grâce aux récentes restructurations, «le FMM a connu une transformation majeure en 2019 en tant que principal mécanisme de la FAO pour les fonds non affectés ou plus souples. Le cercle des partenaires de ressources s'élargit et nous sommes ravis d'accueillir la Norvège parmi nous».

La FAO et la Norvège: une vision commune pour un développement mondial durable

La FAO et la Norvège entretiennent depuis de nombreuses années un partenariat fondé sur des valeurs, des objectifs et des engagements communs au niveau mondial. La coopération de la Norvège vise l’atteinte de la sécurité alimentaire par le biais de l'élimination de la pauvreté et de la faim, au travers d’interventions techniques de développement et d’une assistance alimentaire et agricole d'urgence et de reconstruction.

En 2016, la FAO et la Norvège ont signé un nouvel Accord-cadre, ouvrant la voie à une coopération considérablement simplifiée et à un partenariat encore plus étroit dans les années qui ont suivi. Les contributions de la Norvège aux principaux domaines de travail de la FAO ont permis à l'Organisation d'obtenir des résultats remarquables dans plusieurs aires thématiques comme la foresterie, les pêches, le droit à l'alimentation, l’agriculture respectueuse du climat, les pertes et le gaspillage alimentaires. Le FMM constitue aujourd’hui un instrument stratégique dans la recherche de modalités de travail encore plus efficaces, rentables et collaboratives.

La collaboration de la Norvège avec la FAO et les autres partenaires de ressources pour un plaidoyer en faveur d'un financement sans affectation témoigne de l’intérêt croissant porté au FMM et constitue un pas en avant vers la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD). Cette collaboration, qui arrive à point nommé, vise à faciliter la mise en place de systèmes alimentaires plus inclusifs et efficaces aux niveaux local et international, ainsi qu’à accroître durablement l'offre de biens et de services dans les secteurs de l'agriculture, de la sylviculture et des pêches.

À propos du FMM

Le FMM est le principal mécanisme de financement commun de la FAO qui permet à l'Organisation d’affecter des fonds là où ils sont le plus nécessaires et le plus efficaces pour obtenir des résultats en ligne avec ses objectifs. Le fonds bénéficie d'un soutien toujours plus important grâce aux améliorations majeures récemment apportées, telles que la simplification de la gouvernance, le passage d'une approche axée sur les projets à une approche programmatique et à une prise de décision reposant sur l'établissement de priorités et l'affectation des ressources. Le FMM constitue un instrument efficace pour atteindre l'objectif Faim zéro ainsi que la durabilité dans les domaines de l'alimentation et de l'agriculture, mais aussi pour réduire la pauvreté rurale et permettre le développement de systèmes agroalimentaires inclusifs et efficaces. Les partenaires de ressources historiques du FMM constatent d’ores et déjà l'effet catalyseur de ce mécanisme de financement novateur ainsi que l'optimisation des ressources qu’il permet.

Pour en savoir plus:

 

1. No poverty, 2. Zero hunger, 13. Climate action, 17. Partnership for the goals