Mécanisme multidonateurs flexible (FMM)
Maximiser l’impact des données grâce à un meilleur accès à celles-ci

Maximiser l’impact des données grâce à un meilleur accès à celles-ci

La mise en place d'un programme complet de diffusion des données est essentielle pour tout système statistique national (SSN). Le premier principe fondamental de la statistique officielle des Nations Unies énonce clairement la responsabilité des services nationaux de statistique (SNS) en matière de diffusion de l'information au public: «La statistique officielle constitue un élément indispensable du système d’information de toute société démocratique, fournissant aux administrations publiques, au secteur économique et au public des données concernant la situation économique, démographique et sociale et la situation de l’environnement. À cette fin, des organismes responsables de la statistique officielle doivent établir les statistiques officielles selon un critère d’utilité pratique et les rendre disponibles, en toute impartialité, en vue de rendre effectif le droit d’accès des citoyens à l’information publique.»

Ce devoir de publication des données statistiques nécessaires pour informer la prise de décisions publiques et privées d'un pays est d’autant plus fort que la production de données statistiques est une gigantesque entreprise généralement soutenue par des fonds publics. C’est pourquoi les SSN sont tenus d’assurer un retour maximal de cet investissement en promouvant l'utilisation des données produites.

Pour ces raisons, la FAO travaille avec les pays au renforcement de leurs programmes de diffusion des statistiques. Reconnaissant l'existence de besoins différents pour des profils d'utilisateurs différents, la FAO soutient l'adoption de stratégies de diffusion qui prévoient un large éventail de formats: des rapports statistiques, des bases de données statistiques, mais aussi des fichiers de microdonnées d'enquêtes et de recensements. Débloquer l'accès des utilisateurs aux fichiers de microdonnées est un moyen d’un bon rapport coût-efficacité pour multiplier et diversifier l'analyse et l'utilisation des informations existantes.

En octobre 2019, la FAO a fourni une assistance technique pour la mise en place d'une plateforme National Data Archive (NADA) à Armstat (Arménie). La nouvelle bibliothèque de microdonnées d'Armstat sert de portail aux chercheurs pour parcourir, rechercher, comparer, demander l'accès et télécharger des ensembles de données de recensement ou d'enquête, des questionnaires, des rapports et d'autres informations pertinentes. La bibliothèque a déjà été alimentée par les enquêtes suivantes:

  • Enquêtes auprès des ménages
  • Recensement de la population et démographie
  • Marché du travail
  • Recensement agricole 2014

Par cette initiative, le sous-programme du FMM «Combler le déficit de données agricoles» participe avec succès au renforcement des capacités nationales en vue d'améliorer les politiques de diffusion des données dans les gouvernements partenaires.

Le travail mené par le sous-programme s’est révélé jusqu’à présent particulièrement fructueux pour les raisons suivantes:

  1. NADA est une application open source gratuite de catalogage de microdonnées, qui a été adoptée par plus de 85 bureaux de statistique dans le monde. En rejoignant cette liste, l'Arménie contribue à une meilleure intégration au niveau international. En effet, la multiplication de solutions de plateformes différentes et non intégrées et dont les fonctionnalités se chevauchent a été jugée inefficace, notamment à cause: (i) de la duplication de la charge de travail pour des SNS déjà à court de ressources, qui doivent maintenir plusieurs portails de données et mettre à jour les informations manuellement; (ii) de la confusion qui en résulte pour les utilisateurs, qui consultent différents portails de données avec des résultats souvent contradictoires; (iii) des coûts globalement élevés au regard de l’utilisation manifestement faible de ces portails.
  2. NADA est un outil de catalogage conforme à l’Initiative de documentation des données (DDI). La FAO aide en effet les pays à adopter la norme DDI sur le développement de métadonnées, basée sur XML, qui fournit un cadre structurel pour organiser le contenu, la présentation, le transfert et la préservation des métadonnées.
  3. Une visibilité accrue, puisque le catalogue de microdonnées ARMSTAT peut être référencé sur les bibliothèques internationales de microdonnées, comme le Catalogue de microdonnées de la FAO sur l'alimentation et l'agriculture (FAM).

Programme

1. Evidence-based policy, global instruments and knowledge products

Sous-programme

Combler le déficit de données agricoles
(FMM/GLO/125/MUL)

Partagez