FAO.org

Accueil > Thèmes > La filière alimentaire

La filière alimentaire

Viet Nam vaccination campaign against the H5N1 virus ©FAO/Hoang Dinh Nam

La filière alimentaire humaine est constamment menacée. La grippe aviaire, la peste porcine africaine, les ravageurs, la rouille du blé et les contaminations alimentaires (dioxine, salmonellose, accidents nucléaires, etc.) affectent la santé humaine, la sécurité alimentaire et les moyens d’existence à travers le monde. L’augmentation constante du nombre d’épidémies rend plus difficile que jamais la prévention et la maîtrise des menaces qui pèsent sur la filière alimentaire. La FAO aide les pays à combattre ces menaces à travers une approche multidisciplinaire de tous les secteurs techniques pertinents.

Le rôle de la FAO dans la filière alimentaire

Grâce au Cadre de gestion des crises pour la filière alimentaire, la FAO fait face aux risques qui pèsent sur la chaîne alimentaire humaine, au moyen d’une approche intégrée et multidisciplinaire.

L’approche de la FAO intègre la prévention des crises et l’alerte précoce contre les nouvelles menaces et la réponse aux urgences qui menacent la filière alimentaire humaine.

La FAO appuie les pays membres et la collaboration institutionnelle pour la gouvernance mondiale des menaces transfrontières qui pèsent sur la chaîne alimentaire à tous les stades, de la production à la consommation.

Menaces transfrontières pour la production, la santé et l’environnement

  • Santé animale 
    Les virus de la grippe aviaire, tels que le A(H7N9) et le H5N1, la fièvre aphteuse, la fièvre de la vallée du Rift, la peste porcine africaine et la peste des petits ruminants continuent de susciter des inquiétudes en raison de leur propagation rapide.
  • Protection des végétaux
    Les acridiens, la chenille processionnaire, les mouches des fruits, les maladies de la banane et du manioc, ou encore les rouilles du blé et du café sont parmi les ravageurs et les maladies transfrontières des végétaux qui causent le plus de dégâts.
  • Sécurité sanitaire des aliments 
    Des incidents comme l'épidémie d’Escherichia coli ou les contaminations d'oignons verts, de tomates mi-séchées et de baies rouges, par le virus de l'hépatite A, d’arachides par la salmonellose ou de produits laitiers par la mélamine ont eu des répercussions sur la morbidité et la mortalité humaines et entraîné des perturbations des échanges commerciaux et des pertes économiques considérables.

Coordination et information

La coordination est essentielle pour faire face aux menaces qui pèsent sur la chaîne alimentaire.

La FAO supervise l’analyse des risques, la collecte d’informations ainsi que les prévisions à long terme sur les menaces pour la filière alimentaire.

La FAO évalue les tendances et les menaces pour la chaîne alimentaire et assure le partage d’informations.

Prévention et alerte précoce

Le Système de prévention des crises (EMPRES) de la FAO est axé sur la prévention, l’alerte précoce et l’évaluation des risques pour intervenir en connaissance de cause sur l’ensemble de la chaîne alimentaire – santé animaleprotection des végétaux et sécurité sanitaire des aliments.

EMPRES promeut la coopération internationale pour prévenir, endiguer  et maîtriser  les maladies animales transfrontalières, les ravageurs et les maladies de plantes et les risques pour la sécurité sanitaire des aliments qui sont les plus sérieux.

Réponse

Les programmes de réponse de la FAO visent à atténuer les impacts immédiats ou à moyen et à long terme sur la sécurité alimentaire, les moyens de subsistance et la santé humaine, aux niveaux mondial, régional et national.

La FAO répond aux urgences dans la chaîne alimentaire et met en œuvre des programmes de préparation d’interventions d’urgence en cas de crises de la chaîne alimentaire, en renforçant les capacités nationales.

Partagez