FAO.org

Accueil > Sécurité alimentaire et nutrition pour tous > Contexte
Sécurité alimentaire et nutrition pour tous

Bilan des progrès inégaux

En deux décennies, le monde a accompli des progrès remarquables dans la lutte contre la faim et la malnutrition sous toutes ses formes. Ces progrès sont certes encourageants, mais il reste encore beaucoup à faire car ils ont été répartis de façon inégale entre les régions, les pays et les groupes de population.

En effet, deux milliards de personnes – un nombre incroyablement élevé – souffrent encore de carences en micro-nutriments, et plus de 800 millions souffrent chroniquement de la faim. Dans le même temps, l’obésité et les maladies non transmissibles liées au régime alimentaire sont en hausse dans quasiment tous les pays, ce qui suscite des préoccupations croissantes partout dans le monde.

D’autres voies peuvent être explorées

Le Programme 2030 représente un engagement historique de libérer le monde de la pauvreté et de la faim d’ici à 2030. Constitué de 17 Objectifs de développement durable (ODD) assortis de leurs cibles, ce programme offre aux pays un moyen de s’attaquer aux causes systémiques de la faim et de la pauvreté, et non pas simplement d’en atténuer les symptômes, tout en stimulant et en gérant de manière durable les ressources naturelles de la planète. La vision de la FAO, qui est celle d’« un monde libéré de la faim » rejoint celle de l’ODD2.

Pour éradiquer la pauvreté et la faim de la surface de la terre, il ne suffit pas de compter sur une assistance, il faut opérer une transformation radicale. Cette transformation doit se produire aux niveaux politique et institutionnel ; il s’agit tout d’abord de créer des environnements propices à des processus et des dialogues de politique ouverts à tous, permettant aux plus vulnérables de s’exprimer à la table des décisions. Les nouvelles politiques ne sont cependant efficaces que si les institutions ont les moyens de les mettre en œuvre : les pays doivent continuer à renforcer les capacités de leurs institutions pour apporter des changements réels et durables dans la vie des hommes, des femmes et des enfants qu’elles desservent.

La FAO fournit un appui politique et renforce les capacités des pays à concrétiser leurs engagements dans l’action. Cette approche repose sur quatre dimensions clés du processus, à savoir:

1. Politiques, programmes et cadres juridiques

2. Gouvernance et coordination

3. Prise de décision fondée sur des données factuelles

4. Mise en oeuvre