Sécurité sanitaire et qualité des aliments
 > Food > Index A-Z
 

Virus dans les aliments

Depuis quelques années, on reconnaît de plus en plus souvent que les maladies d’origine alimentaire sont provoquées par des virus. Si les norovirus et l’hépatite A sont aujourd’hui considérés comme les principaux agents des infections d’origine alimentaires, on a également constaté qu’il existe des liens entre ce type de maladies et une large variété d’autres entérovirus.

Les aliments incriminés n’ont en général pas fait l’objet d’une transformation industrielle, mais ont subi une transformation minimale, comme cela est le cas des mollusques bivalves et des produits frais. De nombreuses infections virales ont été également attribués à des aliments contaminés par des personnes malades au stade de la préparation.

Même si les virus sont aujourd’hui considérés comme une cause extrêmement fréquente des maladies d’origine alimentaire dans nombre de pays, ils sont rarement diagnostiqués car les méthodes analytiques et les outils permettant de déceler ces virus sont peu répandus.

D’importants progrès ont été toutefois récemment réalisés sur le plan des méthodes de détection et d’identification des virus dans des échantillons tant alimentaires que cliniques. Ces progrès devraient contribuer à préciser le nombre de maladies alimentaires liées à des virus, à améliorer les stratégies de prévention et de contrôle et à évaluer les risques impliqués.

À l’échelle internationale, le Codex Alimentarius étudie les divers outils de gestion des risques susceptibles d’être développés afin d’aider les États Membres à protéger la santé des consommateurs contre les maladies virales d’origine alimentaire.

Pour faciliter sa tâche, la FAO et l’OMS ont commencé à examiner: l’état actuel des connaissances sur les virus dans les aliments et leurs conséquences sur la santé publique et le commerce en vue de formuler des conseils et des directives sur les virus; les associations de produits nécessitant une attention particulière; les problèmes devant être pris en compte par les gestionnaires de risque et les options dont ils disposent; enfin, l’identification des données scientifiques supplémentaires requises pour fournir des avis en matière de risques liés aux virus véhiculés par les aliments.

La FAO et l’OMS ont organisé une réunion d’experts en mai 2007 sur les virus véhiculés par les aliments.

Microbiological Risk Assessment Series 13

Rapport de la réunion d'experts: Virus dans l'alimentation: avis scientifiques pour soutenir la gestion des risques

Viruses in food: scientific advice to support risk management activities: Meeting report. Microbiological Risk Assessment Series 13. FAO/WHO (2008)
(ISBN 978-92-5-106117-6)
(Note: Ce document est publié en anglais uniquement)