Sécurité sanitaire et qualité des aliments
 > Food > Développement des capacités > Politique
 

Politique

2 July 2007, Rome - A general view of the opening ceremony of the 30th Session of the FAO/WHO Codex Alimentarius Commission, at FAO headquarters - ©FAO / Alessandra Benedetti
Inclure la sécurité sanitaire des aliments dans l'agenda politique

Malgré la reconnaissance de plus en plus croissante de la sécurité sanitaire des aliments comme une priorité de santé publique et une condition essentielle pour le commerce des aliments, les investissements pour assurer la salubrité des approvisionnements sont encore souvent limités et insuffisamment planifiés dans de nombreux pays en développement.

Ceci n'est pas seulement dû à une limitation ou au manque des ressources financières mais, le plus souvent, à une méconnaissance du concept et de ses conséquences, ce qui se traduit par la faible priorité accordée à la sécurité sanitaire des aliments dans les politiques nationales.

Lors du développement de politiques en matière de sécurité sanitaire des aliments, plusieurs facteurs peuvent entrer en jeu, notamment - les réglementations internationales et toutes les approches admises, le secteur privé et les intérêts et exigences des consommateurs, la volonté politique et les enjeux socio-économiques - en plus des évaluations scientifiques et des évaluations des risques. Généralement, dans la gestion des risques sanitaires des aliments et la détermination du niveau de risque acceptable, tous ces facteurs sont pris en considération et comparativement évalués.

Une bonne politique de sécurité sanitaire des aliments devrait déterminer les structures administratives, instaurer la fonction de leadership avec une définition précise des responsabilités. Les approches adoptées par de nombreux pays incluent la conception d'une stratégie intégrée permettant de mettre en vigueur un système national de contrôle des aliments, de garantir les financements et d’allouer les ressources.

Nous soutenons les pays membres en fournissant aux gouvernements des conseils sur les politiques et les cadres règlementaires en matière de gestion de la sécurité sanitaire et de la qualité des aliments, permettant ainsi de déterminer les mesures de contrôle et d’assurer leur conformité aux exigences internationales et à celles du Codex Alimentarius en particulier.

Ces avis politiques aident également les institutions nationales à concevoir, accréditer et gérer des programmes de contrôle alimentaire conduisant à des prises de décision sur la base d’information et de faits solides, même dans un contexte de carence en ressources.