Cadre de gestion des crises pour la filière alimentaire
 

Actualités et événments

27/06/2014
Réunion de restitution et bilan de la première campagne

HISTOIRES - Une réunion de restitution concernant le bilan de la première campagne de lutte antiacridienne (2013-2014) du Programme triennal (2013-2016) de réponse à l’invasion acridienne a eu lieu vendredi 27 juin 2014 dans les bureaux de la Représentation de la FAO à Madagascar. Cette restitution présidé conjointement par le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Roland Ravatomanga et le Représentant de la FAO, a vu la participation des acteurs nationaux et des partenaires techniques et financiers.
 
La mise en œuvre de cette première campagne antiacridienne réalisée par la FAO en étroite collaboration avec le Gouvernement malgache, notamment avec le Poste de Coordination National (PCN), le Centre national antiacridien (CNA) et la Direction de la protection des végétaux (DPV), touche à sa fin.
 
Les défis inhérents à chaque campagne antiacridienne, auxquels s’ajoutent des contraintes topographiques et sécuritaires ainsi que le manque d’infrastructures, n’ont pas empêché la FAO et ses partenaires d’obtenir des résultats très satisfaisants. L’utilisation de moyens aériens a permis la localisation puis le traitement des barycentres des populations acridiennes, même dans les zones enclavées. A noter que pour casser l’invasion acridienne, l’objectif de cette première campagne, 99,2% des traitements ont été effectués par voie aérienne. En effet, les opérations de lutte terrestre ne permettent de traiter qu’une superficie de 200 ha par jour si elles sont effectuées avec un pulvérisateur monté sur véhicule, et encore moins avec des pulvérisateurs à dos.
 
Depuis le début de la première campagne, la surface traitée dépasse 1,2 million d’hectares. Les zones traitées s’étendent du plateau de Mahafaly, au sud, jusqu’à Soalala, au nord. Durant ce seul mois de juin 2014, les 54 essaims identifiés au cours des prospections aériennes ont été traités dans les jours suivant leur localisation. Durant l’hiver austral, de juillet à septembre, les criquets ne se reproduisent pas et seuls des ailés - en général très mobiles - sont présents, qui constituent rarement des cibles pour les traitements. En conséquence, une seule base aérienne sera maintenue pendant cette période pour assurer le suivi des populations acridiennes et effectuer d’éventuels traitements localisés.
 
La mission d’évaluation de cette première campagne prend fin; les résultats préliminaires seront présentés durant la réunion de restitution et un rapport complet sera disponible d’ici fin juillet 2014. Une évaluation des récoltes est également en cours et se terminera mi-juillet 2014.
 
Sur le plan financier, la mise en œuvre du Programme triennal dans son intégralité nécessite encore la mobilisation de 15,7 millions d’USD. Il est à rappeler que le Programme triennal est financé par le Gouvernement malgache via la Banque Mondiale, et les bailleurs de fonds suivants: l’Autriche, la Belgique, le CERF des Nations Unies, les Etats-Unis d’Amérique, la France, l’Italie, le Japon, la Norvège et l’Union européenne; en plus de la triangulation de pesticide de l’Algérie, du Maroc et de la Mauritanie.

Voir également: http://www.fao.org/emergencies/la-fao-en-action/histoires/histoire-detail/fr/c/237441/