FAO.org

Accueil > Les évaluations des ressources forestières mondiales > Contexte > Partenaires
Les évaluations des ressources forestières mondiales

Partenariat dans l'Evaluation des ressources forestières mondiales

La majorité des données recueillies à travers FRA provient des contributions des gouvernements des différents pays par l'entremise de leurs correspondants nationaux. Dans le cadre de FRA, les gouvernements sont des partenaires décisifs sans qui il serait impossible d'accéder aux données officielles relatives aux forêts. Le processus FRA repose sur l'engagement des gouvernements à soumettre à la FAO des données aux fins de l'Evaluation.

Les partenariats jouent eux aussi un rôle déterminant en élargissant le processus et en renforçant son efficacité. Lorsque FRA a eu lieu pour la première fois en 1948, la FAO était alors la seule organisation à recueillir et communiquer des informations au sujet des ressources forestières mondiales. Aujourd'hui, nombre d'organisations internationales et régionales s'emploient à mesurer, contrôler et rapporter des données relatives aux ressources forestières, le plus souvent en recourant à la télédétection qui ne donne que peu voire aucune information autre que des estimations du couvert arboré. En 2011, six organisations internationales se sont regroupées pour créer le Questionnaire collaboratif sur les ressources forestières (CFRQ), représentant une centaine de pays et 88 pour cent de la superficie forestière mondiale. A présent, ces organisations collectent conjointement et partagent des données sur plus de 60 pour cent du nombre total de variables recueillies à travers le processus FRA. Ces données sont ensuite communiquées aux différents partenaires CFRQ de sorte que les pays ne soient sollicités qu'une fois afin de renseigner ces informations. En d'autres termes, les données sont recueillies une seule fois mais exploitées à plusieurs reprises. La méthode permet de réduire la charge que représente la notification de ces données et d'accroître leur cohérence entre les diverses organisations. Dans le cadre du processus, le partenariat CFRQ a également contribué à uniformiser les définitions ainsi que le calendrier de collecte des données.

Au-delà du CFRQ, le partenariat a du reste joué un rôle crucial en matière de télédétection. L'enquête mondiale de télédétection a été menée avec plus de 200 spécialistes issus d’une centaine de pays. En outre, la relation de travail étroite entretenue avec le Centre commun de recherche de la Commission européenne (JRC en anglais) a permis de partager les progrès techniques tout comme la charge de travail que représente l'analyse de l'évolution des forêts mondiales à travers les données Landsat.