Country projects

Select a country

Overview - Comoros

La gestion durable et intégrée des écosystèmes naturels, et en particulier, l’écosystème forestier est une préoccupation majeure de l’Union des Comores. Depuis 1971, on constate le recul excessif du couvert forestier. A la Grande Comores, la diminution forestière est estimée à 36 pourcent, à Anjouan à 73 pourcent et à Mohéli à 53 pourcent. Toutes les surfaces forestières perdues sont quasiment intégralement récupérées par l’agriculture sous forme de cultures vivrières sous couvert. Malgré les efforts du Gouvernement pour le développement du secteur forestier, il y a toujours nombre de problèmes qui affectent les forêts.

Cependant, les connaissances sur l’état et les changements du potentiel naturel et en particulier des ressources forestières des Comores sont insuffisantes, si elles ne font pas défaut complètement, puisque aucun inventaire national n’a eu lieu dans l’archipel depuis l’indépendance. Sans inventaire forestier national (IFN), il est difficile de fournir une approximation acceptable du couvert forestier existant, de l’état des ressources qu’il renferme et des changements ayant eu lieu durant les dernières décennies, malgré les quelques études, souvent très localisées, faites à travers le pays. Les statistiques sur les ressources forestières sont désuètes et partielles et ne donnent pas l’étendue actuelle du couvert forestier, le rythme de transformation des forêts en terres de cultures, ou le degré de dégradation. En fait, on ne connaît pas avec précision les limites du domaine forestier national ni son état actuel sur le plan faunique et floristique. Les dimensions socio-économiques des forêts, telles que la gestion, les utilisations, les utilisateurs et la consommation des produits forestiers dont les produits médicinaux ou les aliments sont d’une connaissance assez limitée.

Le manque de données actualisées sur les ressources forestière, de définition de la politique forestière et de stratégie de mise en œuvre constitue un handicap important pour le développement durable du secteur et la gestion durable et rationnelle des ressources. L’absence de politique encadrant et pilotant les interventions des acteurs est aussi à l’origine de la dégradation du couvert végétal naturel et des sols sur des terres fortement accidentées.

Les preneurs de décisions reconnaissent le manque d’une politique forestière et les grandes lacunes dans les connaissances des ressources et ont identifié le besoin de : (i) construire une base d’information complète sur toutes les dimensions sociales, économiques et écologiques des ressources et développer ou renforcer les capacités nationales ; (ii) formuler cette politique dans le cadre d’un processus participatif ; et (iii) adapter la loi forestière à l’évolution sociale, économique et environnementale du pays. 

Pour cela, les autorités comoriennes ont adressé à la FAO une requête demandant l’appui à la formulation d’un projet permettant le développement d’une politique et la préparation de l’IFN. La FAO a répondu positivement à cette demande et a initié en Octobre 2008 avec la Direction Nationale de l’Environnement et des Forêts (DNEF) du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Environnement le projet FAO PCT/COI/3201 (D) « Appui au programme forestier national ». Ce projet, d’une durée de 18 mois, permettra aux Comores d’initier un programme forestier sur des bases solides qui contribuera à la gestion durable des ressources. Il se propose de faire l’inventaire forestier national, et sur cette base, de mener un processus participatif pour formuler une politique forestière, accompagnée par une stratégie de mise en œuvre de cette politique.

NFA Documents


Planning


Methodology and Approach

Click here to view the Sampling Tracts Map

 

[-]

  • Press clips on the conclusion of the NFI in Comoros and following Final Workshop are available here 

News

last updated:  Wednesday, July 23, 2014