Changements dans le couvert forestier

  • Le taux de déforestation affiche une tendance à la baisse tout en restant
    extrêmement élevé.
  • La déforestation, essentiellement la conversion des forêts tropicales en terres agricoles, paraît ralentir dans plusieurs pays, mais se poursuit à un taux élevé dans d'autres.
  • Pendant la décennie écoulée, environ 13 millions d'hectares de forêts ont été convertis chaque année à d'autres utilisations ou ont disparu sous l'effet de phénomènes naturels, alors
    que ce chiffre était de 16 millions d'hectares par an dans les années 90.
  • Le Brésil et l'Indonésie, qui avaient la perte nette de forêts la plus élevée dans les années 90, ont vu se réduire sensiblement leur taux de perte, alors qu'en Australie une grave sécheresse et des incendies ont exacerbé les pertes de forêts depuis 2000.
  • Les grandes plantations d'arbres ont réduit considérablement la perte mondiale nette
    de forêts.
  • Le boisement et l'extension naturelle des forêts dans certains pays et régions ont fortement réduit la perte nette de forêts au niveau mondial.
  • Le changement net de superficie forestière pour la période 2000–2010 est estimé à –5,2 millions d'hectares par an (une superficie qui correspond à peu près à celle du Costa Rica), alors qu'il était de –8,3 millions d'hectares par an pour la période 1990–2000

Source: Évaluation des ressources forestières mondiales 2010

dernière mise à jour:  vendredi 4 novembre 2011