Orientations futures

FRA 2000 a cherché à améliorer la qualité de l'évaluation forestière en introduisant, en addition aux mesures traditionnelle de la superficie forestière et du volume de bois, de nouveaux paramètres qui permettent de prendre en compte les services environnementaux et sociaux que fournissent les forêts. Des progrès ont été accomplis dans l'évaluation d'un certain nombre de paramètres, tels que la biomasse, la disponibilité des forêts pour la production de bois et les produits forestiers non ligneux; mais il n'a pas été possible de répondre à toutes les exigences. La Partie IV du présent rapport énumère les domaines où des améliorations pourraient être apportées. Parmi les plus importantes figurent les suivantes :

  • Davantage d'efforts devraient être déployés sur le renforcement des capacités pour améliorer les évaluations nationales des forêts. La précision des évaluations mondiales passe immanquablement par l'amélioration des évaluations nationales.


  • La collaboration avec des partenaires clés devrait être accrue pour tirer davantage parti des ressources limitées.


  • La participation des pays et le rôle des Commissions régionales des forêts de la FAO devraient être renforcés lors de la planification et de la mise en ¿uvre de toutes les phases des prochaines évaluations, depuis la collecte des données jusqu'à l'analyse.


  • La FAO continuera à identifier de nouveaux paramètres dont l'évaluation pourra contribuer à l'aménagement durable des forêts, et à développer des moyens pratiques pour les évaluer.


  • La FAO devra s'efforcer à réduire l'intervalle de temps entre les évaluations successives ou mettre en place des évaluations régionales continues.


  • Il est nécessaire de continuer à développer des définitions et des catégories normalisées pour la collecte de données, ce qui permettra d'augmenter la capacité de l'évaluation des ressources forestières à répondre aux différents besoins et utilisations.


  • Les efforts doivent être poursuivis pour améliorer les méthodologies et les techniques de collecte et d'analyse des données, en particulier des observations systématiques sur le terrain de paramètres forestiers variés, complétées par les techniques de télédétection. Seules des observations représentatives et de première main pourront servir de base solide pour les processus d'élaboration des politiques forestières.


  • En mars 2000, une consultation d'experts a recommandé la mise en place d'une équipe internationale et permanente d'experts qui servirait de voix consultative sur des questions clés concernant les politiques et les processus liés aux évaluations mondiales.

A l'avenir, tout individu, organisation ou pays produisant des informations plus fiables ou actualisées est invité à les mettre à disposition dès qu'elles sont disponibles afin qu'elles puissent être utilisées pour améliorer la prochaine évaluation mondiale.

dernière mise à jour:  lundi 19 septembre 2005