Coordonnateur: Mme Maria Carolina VARELA (Portugal)

Groupe de travail sur le Chêne Liège

Historique

A sa dernière réunion en 1950, la Sous-Commission méditerranéenne de la Commission européenne des forêts et des produits forestiers de la FAO décida d'établir un groupe de travail permanent sur le liège. Une première réunion de ce groupe, eut lieu à Lisbonne en mai 1951 qui passa en revue tous les problèmes liés à la culture du chêne-liège et les débouchés pour les produits dérivés du liège. Il demanda aux pays intéressés d'encourager l'industrie du liège et de rechercher de nouveaux emplois, la possibilité d'une utilisation chimique et des débouchés pour le liège de qualité inférieure, de manière à compenser la concurrence naissante des produits de substitution. Un questionnaire fut établi afin de dresser, pour chaque pays, un inventaire des forêts de chêne-liège et des statistiques de la production et du marché du liège. Des discussions furent également consacrées aux recherches à entreprendre sur la régénération et la production aménagée, sur les insectes et les maladies, sur la protection des forêts de chêne-liège, et sur les techniques sylvicoles. Le succès remporté par l'établissement de ce groupe de travail a suscité un vif intérêt au Portugal dont les exportations de liège atteignirent en 1950, 30 millions de dollars.

Développer le liège: un moyen essentiel de conserver le chêne-liège dans le bassin méditerranéen

L'exploitation économique du liège est vitale pour le maintien du système du chêne-liège. Les espèces peuvent être menacées d'extinction lorsque leur production économique est en péril, aussi l'un des moyens les plus efficaces de sauver une espèce menacée est-il de relancer son intérêt économique. Dans ce contexte, le réseau FAO/Silva Mediterranea du chêne-liège a, en 1997, lancé l'idée d'une marque commerciale ou label du liège dans le but de promouvoir les produits dérivés du liège. Cette marque aurait pour objectifs à court terme: (i) d'inciter les consommateurs à préférer les bouchons de liège et autres produits à base de liège à d'autres substituts similaires; ii) mettre au point une stratégie commune parmi les pays qui produisent et commercialisent le liège. Dans un contexte à plus longue échéance, cette initiative visait à atteindre la certification de tous les produits à base de liège, ainsi que des critères de qualité rigoureux pour les différents produits, et notamment les bouchons de liège.


Programme de travail 2009 - 2012

Programme d'activités 2009 - 2012 du Groupe de Travail Chêne Liège 

dernière mise à jour:  mardi 12 octobre 2010