Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)

L¿OCDE regroupe 30 pays membres, tous engagés dans un gouvernement démocratique et une économie de marché. Grâce à des relations actives avec environ 70 autres pays, et avec des ONG et sociétés civiles, l¿OCDE a une portée mondiale. Elle est mieux connue pour ses publications et ses statistiques, mais son travail couvre des questions sociales et économiques comme la macroéconomie, le commerce, l¿éducation, le développement, la science et les innovations. Les gouvernements interviennent longuement dans les marchés intérieurs et internationaux pour appuyer la production agricole. Beaucoup de ces interventions, principalement par le biais de barrières commerciales et de subventions de production, ont imposé des coûts aux consommateurs et aux contribuables, réduit l¿efficacité économique, faussé la production et le commerce, gêné la croissance dans les pays en développement, et ont pu causé des préjudices à l¿environnement.

Les Ministres de l'agriculture de l'OCDE ont convenu d'un «objectif à long terme de réduction progressive et substantielle en matière d'aide et de protection» et ils ont adopté un ensemble d'objectifs communs dans le secteur de l'agroalimentaire. En 2001, les Ministres de l'OCDE ont encore reconnu que «l'analyse de l'OCDE ['] est une contribution essentielle à la compréhension des politiques agricoles et de leurs impacts internationaux».

Contact: Bertrand Dagallier, Administrateur
Codes et Systemes agricoles de l'OCDE
2, Rue Andre-Pascal, 75775 Paris Cedex 16, France
tel: +33 (0) 1 45 24 18 78

Pour plus d'informations sur les activités de l'OCDE relatives à la foresterie, visitez le site Internet:http://www.oecd.org/agr/forest

Schéma de l'OCDE pour la certification des matériels forestiers de reproduction en déplacement dans le commerce international

Le système de l'OCDE vise à encourager la production et l'utilisation de semences d'arbres forestiers ou de plantes, qui ont été collectées, traitées, labellisées et distribuées de manière à assurer leur véritable origine. Le matériel certifié est destiné à être utilisé pour des fonctions forestières variées: production de bois d''uvre, protection des sols, critères environnementaux, etc. Ce schéma date de 1974 et les discussions pour le mettre à jour commencèrent en 1995/96.

Un aperçu global de ce système, remis à jour est exposé dans Nanson (2001)1. Un résumé des points essentiels provenant de ce document est présenté ci dessous.

Le schéma définit quatre catégories générales de matériel forestier de reproduction et sept types de matériels de base:

Catégories:

  1. Matériel dont l'origine est identifiée, avec au minimum, une description de la localisation (c'est-à-dire la région de provenance, la source des semences ou le peuplement démarqué) et si possible l'altitude, mentionnées sur le certificat. Aucune forme de sélection phénotypique n'a eu lieu.
  2. Matériel sélectionné: le matériel de base a subit une sélection phénotypique au niveau de la population. Cette catégorie inclut les peuplements semenciers supérieurs à d'autres peuplements de la même région de provenance d'un point de vue phénotypique
  3. Le matériel qualifié : il a subit une sélection phénotypique au niveau individuel.
  4. Le matériel testé : il est défini comme génétiquement supérieur par des essais (par exemple par des essais de descendance ou comparatifs).

Types:

  1. Sources de semences, dont les semences sont prélevées dans des zones de collecte. Ces zones ne sont pas nécessairement délimitées, ni clairement identifiée. Toutefois, la région de provenance de la source de semences doit être elle, clairement délimitée et identifiée dans un registre.
  2. Le peuplement est une population d¿arbres bien délimitée, qui présentent une uniformité suffisante. Pour la catégorie sélectionnée, le peuplement doit être enregistré.
  3. La plantation de semences, réalisée à partir de plants issus de sources localisées dans une ou plusieurs régions d¿origine, et dans lesquelles une sélection phénotypique a été effectuée, au niveau des populations d¿origine comme au niveau des individus. Il existe deux situations: (i) les provenances sont mélangées, aucun arbre n¿est identifié par sa provenance, et (ii) chaque arbre est identifié par sa provenance, et statistiquement présent dans la plantation. Ceci correspond à un verger semencier.
  4. Les vergers semenciers, originaires de clones ou de familles sélectionnés, sont isolés et gérés pour éviter ou réduire la pollinisation en provenance de sources extérieures, et pour produire des cultures de semences qui soient fréquentes, abondantes et facilement récoltables. Il existe deux types de verger semencier: (i) clonal et (ii) de plants issus de familles (équivalent aux tests de descendance utilisant de petites parcelles, où les arbres sont sujets plus tard à des coupes sélectives génétiques).
  5. Les parents ou familles sont définis comme des groupes d¿arbres (clones) produisant des familles, pollinisées de façon ouverte ou contrôlée. Ils sont ensuite mélangés pour la production. D¿habitude, le mélange se fait par multiplication végétative en vrac.
  6. Les clones constituent un groupe d¿individus (ramets) issus du même individu (ortet) par une multiplication végétative (par exemple par bouturage ou micropropagation). Tous les individus auront le même génotype (à moins qu¿une mutation somatique n¿apparaisse).
  7. Un mélange clonal de clones initialement identifiés dans des populations définies. D¿habitude, les ramets de ces clones sont mélangés en vrac et ainsi l¿identité des ramets est perdue. De tels mélanges sont parfois appelés des variétés multiclonales ou polyclonales.

En résumé, ces quatre catégories et ces sept types produisent quatorze combinaisons autorisées à des fins de certification.

CATEGORIES DE MATERIEL FORESTIER DE REPRODUCTION
TYPE DE MATERIEL DE BASE SOURCE IDENTIFIEE SELECTIONEE QUALIFIEE TESTEE
Source de semences x
Peuplement x x x
Plantation semencière x x
Verger semencier x x
Parents de la (des) famille(s) x x
Clone x x
Mélange clonal x x
x = combinaisons autorisées

Une directive de l'Union européenne concerne également la vente de matériels forestiers de reproduction, et propose des catégories et des types de matériel similaires à ceux du schéma non officiel de 1996 de l'OCDE, sur lequel elle se base. VoirOrganisations - UEpour plus d'informations.
Pour des informations générales sur le schéma forestier de l'OCDE, visitez le site Internet:
http://www.oecd.org/agr/forest
Pour le texte du schéma, voir:
http://www.oecd.org/dataoecd/23/16/2734540.pdf

1 Nanson, A. 2001. The new OECD scheme for the certification of forest reproductive materials. Silvae Genetica, 50: 5-6.



Biotrack

Le Biotrack en ligne est axé sur les informations relatives aux contrôle des produits issus des biotechnologies. Il est utilisé par les gouvernements, l'industrie et autres parties concernées (développement réglementaire dans les pays, base de données des produits, essais sur le terrain, documents gratuits, etc.).

Pour plus d'informations, visitez le site Internet:http://www.oecd.org/department/0,2688,en_2649_34385_1_1_1_1_1,00.html
dernière mise à jour:  jeudi 19 avril 2007