Etre sur(e) des utilisations finales

Avant de commencer un programme impliquant la régénération d'arbres, il est important de connaître les utilisations futures des arbres. Il existe beaucoup d'exemples de programmes de plantations d'arbres pour lesquels les utilisations finales n'avaient pas été décidées, connues, ou planifiées de façon inadéquate. Le résultat fut que des milliers d'hectares de plantations ont été établis avec une valeur économique ou environnementale faible, voire nulle. Dans certains cas, où les espèces ont été introduites, des coûts imprévus substantiels, tels que l'enherbement, l'ont emporté sur les bénéfices.

Par conséquent, vous devrez être sûr(e) que les biens et les services fournis par les arbres et les forêts, soient prévus. Les plantations seront souvent gérées à des fins multiples. Les produits peuvent inclure le bois d'oeuvre, le bois à pâte, le bois de feu, les perches pour la construction ou toute une gamme de produits forestiers autres que le bois d'oeuvre (PFAB) (produits non ligneux, PFNL). Les fourrages, écorces, fruits, huiles, teintures, médecines et épices en sont des exemples. Parfois, le matériel reproductif, par exemple les fruits et les graines, peut lui-même constituer le produit final, comme c'est bien sur le cas pour de nombreuses cultures agricoles. De plus, il existera des services fournis par les arbres et les forêts, comme l'amélioration du site, la conservation des sols, le stockage du carbone, la conservation de la biodiversité, qui sont planifiés ou fortuits.

Le choix des espèces et du type de matériel reproductif variera selon les combinaisons des bénéfices voulus. Il existe de nombreuses sources d'informations sur les utilisations potentielles ou actuelles des espèces.

dernière mise à jour:  mercredi 18 avril 2007