Autres techniques spécialisées

Bien que les techniques de multiplication utilisant des semences ou du matériel végétatif (tel que des boutures) soint les plus communes pour produire de nouveaux plants, il existe de nombreuses autres techniques utilisées dans des situations particulières. Beaucoup d'entre elles requièrent une connaissance spécialisée et ont été développées pour faciliter l'amélioration génétique et la production précoce de fruits et de semences.

La greffe

La greffe - et l'écussonnage - implique la fixation d'une pousse (greffon) ou d'un bourgeon sur une racine porte-greffe convenable. Une variété de techniques a été développée pour maintenir un contact rapproché des tissus jusqu'à ce qu'ils se développent ensemble. La technique est utilisée en agriculture depuis longtemps pour propager des variétés de plantes qui ne peuvent pas être reproduites efficacement par des moyens normaux. Les raisons à cela sont que ces plantes sont peut être stériles ou ne peuvent pas être reproduites véritablement ou bien le temps nécessaire à la formation du fruit et des semences est trop long. La greffe est utilisée de manière extensive en horticulture pour les arbres fruitiers et elle est utilisée en foresterie principalement comme technique pour faciliter l'amélioration génétique à travers la propagation clonale et pour multiplier les semences. VoirEn savoir plus - Références sélectionnées - Propagationpour obtenir des sources d'informations sur les techniques.

Micropropagation

La micropropagation implique la production de plants à partir de très petites parties de plantes, tissus ou cellules, obtenues dans des conditions contrôlées en laboratoire. L'objectif est alors de multiplier du matériel pour les besoins de la recherche ou d'un vaste programme de plantation. Les techniques développées à partir de cultures de tissus incluent l'embryogenèse somatique (c'est-à-dire la régénération de structures semblables à un embryon à partir de suspensions cellulaires issues de cal). Le jeune matériel est alors appelé micropropagule. Bien que des procédures aient été développées pour les feuillus et pour les conifères, leur coût est élevé et il n'est pas toujours certain que les micropropagules se développeront bien sur le terrain. VoirEn savoir plus - Références sélectionnées - Améliorationpour obtenir des sources d'informations sur les techniques.
dernière mise à jour:  mardi 17 avril 2007