Amélioration de la qualité génétique

Les programmes d'amélioration génétique des forêts se décomposent en plusieurs étapes clairement définies, comme cela est montré ci-dessous.

Sélection des espèces
Sélection des provenances
Sélection des arbres plus
Etablissement de peuplements semenciers
Vergers à graines, vergers clonaux et à pollinisation contrôlée
Techniques avancées de multiplication
Génie génétique


Une bonne sélection des espèces est une condition essentielle pour tout programme d'amélioration génétique, et doit être suivie par la sélection des meilleures provenances. Si ces dernières ne sont pas connues, elles devront être déterminées par des essais planifiés et évalués. De tels essais visent à obtenir une bonne idée de la valeur génétique des arbres (génotype) tout en s'assurant que les effets du sol, du climat, de l'âge, etc., (c'est-à-dire de l'environnement) sont aussi uniformes que possible par l'observation des apparences extérieures (le phénotype). Ceci est basé sur la relation suivante: Phénotype = Génotype x Environnement, ce qui est fondamental pour la sélection et la multiplication. L'importance de ce niveau de sélection a déjà été mentionnée dans le sujetSélection des espèces et des sources.

Sélection d'individus

Au sein des meilleures provenances, l'amélioration génétique peut commencer en s'assurant que les semences, ou le matériel végétatif, sont collectées uniquement à partir des individus présentant le phénotype qui convienne le mieux (arbres plus). Dans le cas de semences, le phénotype du pollinisateur ne sera pas connu, mais au moins, il s'agit d'un progrès vers l'amélioration.

Sélection de peuplements semenciers

Des améliorations supplémentaires peuvent être réalisées en identifiant des peuplements qui ont une plus haute proportion d'arbres supérieurs, et ainsi augmenter la probabilité d'obtenir une meilleure descendance. Si ces peuplements sont gérés de telle sorte que les arbres inférieurs soient enlevés, la qualité et la quantité de semences seront à la fois augmentées car la qualité génétique du pollen s'améliorera.

Sélection d'arbres plus

Une amélioration plus pousée continue avec la sélection d'arbres supérieurs ou d'arbres plus à partir desquels des semences ou du matériel végétatif sont collectés en vue de la prochaine étape.

Vergers à graines

L'identité de l'arbre parent est connue et différents degrés de contrôle de l'interpollinisation sont exercés.

Amelioration des générations suivantes

Les deux parents étant connus, les techniques de propagation peuvent être spécialisées, et la performance de la descendance soigneusement testée.

Génie génétique

Le stade le plus avancé de l'amélioration implique de connaître la totalité des gènes composant les espèces (génome) et de savoir quels gènes contrôlent quelle caractéristique. Les gènes, et/ou les chromosomes sur lesquels ils sont attachés, sont modifiés en utilisant des techniques biochimiques comme celles permettant d'enlever ou d'interrompre les gènes contrôlant les traits indésirables ou d'introduire ceux désirés. De tels processus de génie génétique produisent les organismes génétiquement modifiés (OGM) ou espèces transgéniques.

Hybrides

Les croisements entre espèces peuvent être produits naturellement ou artificiellement. De tels hybrides montrent souvent les traits désirés qui peuvent être exploités dans des programmes de multiplication. Néanmoins, ils peuvent être stériles et doivent alors être propagés par des moyens végétatifs.

VoirEn savoir plus - Références sélectionnées - Améliorationpour obtenir de plus amples informations.
dernière mise à jour:  mardi 17 avril 2007