Importance des forêts des zones arides

Les forêts et les autres terres boisées jouent un rôle vital dans le maintien de l’équilibre écologique et l’amélioration des moyens d’existence des populations en zones arides. Cependant, l’absence d’une bonne compréhension et d’informations précises fait que l’importance de ces zones est parfois sous-estimée. De fait, les forêts des zones arides sont d’un intérêt fondamental en raison des nombreux produits et services qu’elles procurent et  des multiples fonctions qu’elles remplissent en différents endroits.

Fonctions environnementales

  • Conservation de la biodiversité. Les paysages forestiers des terres arides hébergent des espèces endémiques uniques en leur genre qui sont particulièrement bien adaptées aux conditions écologiques extrêmes.
  • Atténuation du changement climatique et adaptation à ses effets. En  fournissant des biens et services écosystémiques fondamentaux, les forêts des zones arides peuvent aider les populations à s’adapter aux conditions difficiles qui règnent sous un climat en évolution. En outre, le carbone stocké dans ces écosystèmes, s’il est correctement géré, pourrait contribuer à atténuer le changement climatique.
  • Lutte contre la désertification et prévention du ruissellement des eaux et de l’érosion du sol. Conformément à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification le terme "désertification" désigne la dégradation des terres dans les zones arides semi-arides et subhumides sèches par suite de divers facteurs, parmi lesquels les variations climatique et les activités humaines. Les forêts agissent comme agent de stabilisation des sols et comme zone tampon contre la désertification contribuant grandement à la protection et à l’amélioration de la qualité des sols. Les racines des arbres pénètrent profondément dans le sol et améliorent sa capacité à conserver les éléments nutritifs; en outre l’ombre que les arbres projettent favorise le métabolisme de l’écosystème.  

Fonctions socioéconomiques

  • Sécurité alimentaire. Les produits forestiers sont une source d’aliments importante pour les communautés vivant en zone aride.  Le miel, de nombreux fruits, les feuilles, les jeunes pousses, les racines et les baies sont de précieux aliments et représentent  un important fonds de réserve pour les situations d’urgence pendant les mois secs.
  • Fourrage pour le bétail et la faune sauvage. Les forêts des terres arides sont souvent utilisées comme terrains de parcours pour les animaux domestiques. Les forêts soutiennent une grande variété de ces animaux (troupeaux de bovins, d’ovins et de caprins, chevaux et chameaux) qui deviennent alors une source de viande, de produits laitiers, de laine et de cuir pouvant satisfaire les besoins humains de base.
  • Possibilités de revenus. Certains produits forestiers non ligneux comme le liège, les gommes, les huiles essentielles et les résines revêtent un intérêt commercial international important et trouvent de multiples utilisations dans les industries pharmaceutiques, alimentaires, cosmétiques, de la construction et de l’imprimerie. Le commerce de ces produits peut contribuer largement à la réduction de la pauvreté et offre des possibilités de développement socioéconomique.
  • Fourniture de produits ligneux, y compris le bois de feu, les perches et le bois d’oeuvre, Le bois de feu est à peu près le seul combustible domestique existant en zone rurale, ainsi que dans certains milieux urbanisés. Le bois est également utilisé pour la construction.

Gomme arabique, Niger. NGARA

Connaissances et valeurs culturelles

  • Les terres arides sont le berceau de nombreuses cultures nomades. Ces communautés ont joué un rôle clé dans la conception et le perfectionnement de techniques utilisées dans la conservation des terres arides, leur gestion, la formation de troupeaux et l’agriculture.  Un grand nombre de ces techniques autochtones continuent à convenir parfaitement aux conditions régnant en zone aride et, en tant que telles, devraient être appréciées, partagées et promues grâce à des programmes de diffusion des connaissances et aux interactions communautaires.
  • Les savoirs traditionnels des zones arides ont évolué de concert avec l’identité culturelle de leurs habitants et l’environnement de leurs ressources naturelles. La perte des connaissances traditionnelles relatives à la gestion et à la conservation des forêts des terres arides (récolte d’eau, pratiques agricoles, résilience des espèces, prévisions météorologiques et emploi des plantes médicinales des terres arides) coïncide souvent avec l’adoption de pratiques de gestion impropres et la surexploitation des ressources naturelles.
  • Les terres arides se  caractérisent par une haute diversité culturelle en harmonie avecla variété de l’écosystème qu’elles présentent. C’est ainsi que 24 pour cent des langues mondiales sont associées aux écosystèmes des terres arides.

dernière mise à jour:  vendredi 21 juin 2013