Initiative pour la restauration des zones arides

Les forêts situées dans les zones arides jouent un rôle important dans la conservation de la biodiversité car elles abritent des espèces uniques et endémiques particulièrement adaptées aux conditions écologiques extrêmes, et fournissent des biens et services écosystémiques essentiels pour les moyens d’existence et le bien-être des populations. Si elles sont bien gérées et estimées à leur juste valeur, elles peuvent permettre d’affronter des enjeux mondiaux comme la pauvreté, le changement climatique, l’érosion et la désertification. En soutenant les millions d’habitants des zones arides de la planète, elles seront en mesure de contribuer au mandat de sécurité alimentaire de la FAO.

Or, les forêts des zones arides sont prises dans un engrenage de déforestation, de fragmentation, de dégradation et de désertification dû à des facteurs complexes et étroitement liés tels que des politiques et subventions d’utilisation des terres préjudiciables, une mauvaise gouvernance et une méconnaissance générale de l’importance et de la vulnérabilité de ces écosystèmes, auxquels il faut ajouter un manque d’investissements dans leur gestion durable et leur restauration. Par ailleurs, outre la désertification, les phénomènes liés au changement climatique sont une préoccupation majeure et croissante dans les zones arides. La baisse des précipitations et l’intensification des conditions météorologiques extrêmes prévues par le Groupe d’experts intergouvernemental  sur le changement climatique donneront lieu à un grave appauvrissement des ressources en eau et pourraient déclencher un cercle vicieux de dégradation des terres et des forêts qui aboutira à des moyens d’existence non durables dans les zones rurales comme urbaines.

dernière mise à jour:  mardi 3 juin 2014