Les réseaux des communicateurs africains sont des partenariats volontaires de fonctionnaires de la communication forestière appartenant à des organisations du secteur privé et public dans des pays africains anglophones et francophones. Les réseaux renforcent les capacités de communication forestière en partageant des solutions et des techniques de bonnes pratiques pour résoudre des questions et défi forestiers dans la région. 

Réseau francophone africain

Le réseau francophone africain a été établi en octobre 2013. Neuf fonctionnaires de la communication et de la foresterie du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Niger, du Togo, du Burundi, du Gabon, du Sénégal, de Madagascar, de la République centrafricaine et de la République démocratique du Congo ont signé une résolution créant le réseau et sont convenus des étapes concrètes nécessaires pour créer les outils servant aux activités futures du réseau. Un représentant du réseau des communicateurs a fait rapport sur les résultats de l’atelier à la réunion biannuelle de la Commission des forêts et de la faune sauvage pour l’Afrique en octobre à Windhoek, Namibie.

www.flickr.com

Réseau anglophone africain

Les membres du réseau anglophone africain viennent de la Tanzanie, du Kenya, de l’Ouganda, du Rwanda, de l’Éthiopie, du Mozambique, du Malawi, de Zambie, du Zimbabwe et d’Afrique du Sud. Les participants nationaux se sont rencontrés à Bagamoyo, Tanzanie, du 26 au 28 juin 2012 pour débattre de questions relatives à la communication forestière dans la région orientale et australe de l’Afrique. Les objectifs principaux de cet atelier étaient les suivants : où créer et renforcer les capacités de communication forestière dans la région et comment examiner la possibilité d’établir un réseau sous-régional autonome de praticiens de la communication.

www.flickr.com

dernière mise à jour:  lundi 13 octobre 2014