Messages clés

  • Depuis 2008 et pour la première fois dans l’histoire plus de 50 pour cent de la population de la planète vivent dans des villes et des cités. Ce pourcentage devrait atteindre 70 pour cent d’ici 2050.
  • Des arbres et des forêts bien aménagés dans les zones urbaines et aux alentours rendent les villes économiquement, socialement et écologiquement plus durables.
  • Une ville boisée avec un bon équilibre entre la verdure et les infrastructures grises devient une ville résiliente en termes d’atténuation des changements climatiques et d’adaptation à ses effets. En piégeant le dioxyde de carbone et en fournissant de l’ombre, les arbres aident à réduire la pollution, à diminuer l’effet de l’« îlot de chaleur» et à rafraîchir l’environnement urbain.
  • Outre l’amélioration de la qualité des environnements urbains, les forêts dans les villes atténuent les effets des événements météorologiques extrêmes en protégeant les bâtiments et les routes contre la violence des vents et les inondations, et en réduisant le risque de glissements de terrain.
  • En rafraîchissant l’environnement, en réduisant la pollution et en fournissant des zones vertes et des parcs, les forêts urbaines améliorent le bien-être physique et psychologique des citadins et contribuent à réduire le stress, l’obésité, le risque de maladies cardiovasculaires et, partant, les coûts de la santé publique.
  • Correctement planifiées et gérées, les forêts urbaines jouent un rôle important dans la conservation de la biodiversité locale. Les corridors verts et les parcs urbains sont indispensables pour conserver la biodiversité des espaces naturels entourant la ville et réduire l’impact de l’urbanisation sur le paysage naturel.
  • La bonne gestion des forêts urbaines crée de nouveaux emplois pour les habitants des villes, ainsi que de nouveaux revenus pour la ville. La valeur esthétique d’une ville verte augmente la valeur de la terre et des propriétés, et attire les touristes et le commerce vers la ville.
  • La plantation d’arbres au sein et autour des villes aide à combattre la faim, ainsi qu’à réduire la pauvreté et la malnutrition dans les zones les plus pauvres. Les arbres sont une source d’aliments et de produits non ligneux qui peuvent être soit consommés/utilisés directement soit vendus, générant de nouveaux revenus et améliorant la sécurité alimentaire.

Audio

 

Publications

Greening cities can greatly improve the Indian urban life and contribute to climate change mitigation  
  Foresterie urbaine et périurbaine publications

 

Field projects

   
FAO promotes a green vision for all cities and supports member countries and their cities in responding to their own priorities according to their reality. The Urban and Peri-Urban Forestry Programme of the Forestry Department, together with the Food for the Cities multi-disciplinary initiative (FCIT), participate to this vision by putting information within reach; sharing policy expertise; providing a meeting place for nations; and bringing knowledge to the field.

dernière mise à jour:  mercredi 9 avril 2014