Philippines

Un cours de formation de cinq jours sur la gestion participative des conflits pour renforcer les pfn a été organisé aux Philippines du 5 au 10 septembre 2010. La formation était parrainée par le Bureau de la gestion des forêts des Philippines et a attiré 33 participants de toutes les zones du pays. Le cours comprenait des forestiers, des fonctionnaires chargés du développement communautaire et des fonctionnaires spécialisés en ressources naturelles s'occupant de la gestion des conflits liés à ces ressources. 

Le cours de formation a été élaboré et conduit dans le cadre du Programme de formation pour formateurs progressif et guidé sur la gestion des conflits. Cette phase a pour objet de fournir aux participants l'occasion d'appliquer les leçons apprises pendant les deux semaines du programme de formation des formateurs tenu en mars 2010 à Bangkok. La formation a été conduite par l'équipe des Philippines dont font partie Gwendolyn Bambalan et Janet Matires, et guidée par Antonia Engel (consultante internationale) et Fred Kafeero (Département des forêts de la FAO). Le tutorat visait à soutenir le processus d'apprentissage et de développement des formateurs individuels, afin de leur permettre de s'acquitter au mieux de leurs activités de formation dans le pays. Les tuteurs ont examiné des questions techniques (techniques de formation ou gestion des conflits participatives) et des questions d'organisation plus générales, y compris la gestion du temps.

Dans l'ensemble, des observations favorables ont été émises sur la bonne compréhension du contenu technique du cours, et sur les interactions entre les deux formateurs qui leur ont permis de travailler de concert et de se soutenir réciproquement. Ils ont bien interagi aussi avec les participants, instaurant un milieu d'apprentissage amical et accueillant.

Recommandations:

  • Le programme de tutorat doit mettre en évidence l'importance d'allouer suffisamment de temps aux préparatifs conjoints des formateurs. Cela permet l'instauration d'une compréhension commune, notamment de la façon dont chaque session contribue à la réalisation des objectifs généraux de la formation.
  • Il est nécessaire d'organiser 2-3 réunions de préparation pour l'équipe. Cela permet un bon échange d'informations et le partage du matériel dans les mois précédant la formation.
  • Les pays devront offrir des opportunités de facilitation participative pour que des stagiaires/formateurs locaux motivés puissent renforcer ultérieurement leur capacité à gérer des conflits dans le contexte des pfn.
  • La documentation sur les cas de conflits permanents dans la gestion des forêts doit être soutenue de façon systématique afin de produire du matériel pédagogique sur la gestion des conflits localisés, et de générer des informations pouvant servir à affiner et/ou formuler des politiques forestières. 

 

dernière mise à jour:  lundi 21 mai 2012