Afrique francophone

Le besoin de renforcer les capacités de gestion des conflits liés aux forêts et aux ressources naturelles parmi les éducateurs spécialisés en foresterie et gestion des ressources naturelles en Afrique subsaharienne était fortement souligné par l'ANAFE qui a, par la suite, reçu l'appui de la FAO et du Mécanisme pour les programmes forestiers nationaux.

Une formation a été organisée à Dakar, Sénégal, du 18 au 22 juillet 2011 par l'Institut des sciences environnementales, la Faculté des sciences et de technologie de l'Université Cheikh Anta Diop du Sénégal. À la formation ont assisté 18 participants qui étaient des doyens de faculté, des professeurs et des chargés de cours d'universités et de collèges. Ils provenaient de cinq pays francophones d'Afrique subsaharienne, à savoir Burkina Faso, Mali, Niger, Bénin et Sénégal.

À long terme, le cours de formation visait à soutenir l'intégration de la gestion participative des conflits dans les programmes d'études des institutions d'enseignement supérieur en agriculture et gestion des ressources naturelles.

À court terme, les objectifs étaient les suivants:

  1. Créer une appréciation générale de la gestion participative des conflits en matière forestière et de gestion des ressources naturelles parmi les formateurs.
  2. Accroître les connaissances et compétences des formateurs dans le domaine de l'application de méthodologies de formation expérientielle à l'apprentissage des adultes.
  3. Accroître les connaissances et compétences en termes de processus de négociation et de médiation.

La formation s'est focalisée sur l'exploration de concepts de gestion participative, sur l'examen des processus et des étapes de la négociation consensuelle et de la médiation, et sur l'application des techniques clés de communication et de facilitation pour assurer une gestion et un règlement des conflits efficaces.

Les participants ont estimé la formation d'un niveau très élevé en termes de méthodologies (la combinaison de la théorie et de la pratique) et d'efficacité de l'enseignement, de la qualité du matériel pédagogique et de sa pertinence vis-à-vis des problèmes rencontrés dans le cadre de la gestion des ressources naturelles. De nombreux participants ont également déclaré que la gamme des méthodes utilisées et, en particulier, les démonstrations (vidéos pédagogiques et jeux de rôle) et les simulations de négociations étaient des éléments très utiles du programme de formation.

 

dernière mise à jour:  lundi 21 mai 2012