Les forêts et le secteur forestier

Ressources
La déforestation a commencé en Espagne durant l¿occupation romaine au premier siècle avant J.C. et s¿est poursuivie pendant plus de deux mille ans, pour couvrir les besoins de la population en combustible, logements et matériaux stratégiques (bois pour la construction de navires). Il s¿ensuit que presque toute la partie sud du pays a un couvert forestier rare, sans arbres, ou avec de grandes étendues de maquis de type méditerranéen. Les conditions de végétation sont cependant favorables dans le nord et les activités et les industries forestières sont dynamiques.

Avec un couvert forestier de 14, 4 millions d¿hectares, l¿Espagne est le quatrième pays d¿Europe pour les ressources forestières (derrière la Suède, la Finlande et la France, mais sans compter la Fédération de Russie). Le couvert forestier - qui occupe près de 29 pour cent de la superficie totale des terres ¿ augmente d¿environ 86 000 hectares par an, à la fois grâce à l¿accroissement naturel et au programme de boisement en cours depuis plus de cinquante ans, principalement dans le but de protéger le sol et de prévenir l¿érosion. L¿Espagne a reçu des fonds de l¿Union européenne, pour ce programme.

Les forêts les plus productives se trouvent sur le littoral atlantique et sont principalement composées de pins (Pinus pinaster et P. radiata) et d¿eucalyptus (Eucalyptus globulus), mais on trouve encore quelques forêts naturelles mixtes de chênes (Quercus robur et Q. patraea) et de hêtres (Fagus sylvatica). Dans les Pyrénées, il y a des forêts de sapins argentés (Abies alba) de hêtres et de pins, suivant l¿altitude. Le reste du pays, où le climat méditerranéen prévaut, est connu pour la richesse de sa diversité biologique. Dans certains endroits Quercus spp. pousse en peuplements purs, formant des prairies boisées (une combinaison agro-sylvo-pastorale typique des zones méditerranéennes), ou en mélange avec des pins et une végétation très variée d¿arbustes et de broussailles. Dans les régions montagneuses méditerranéennes, les Pinus spp. augmentent en nombre avec l¿altitude.

Depuis 1978, l¿administration forestière espagnole a été fortement décentralisée, dans la mesure où les 17 communautés autonomes sont responsables des forêts et des activités sylvicoles. Les responsabilités du gouvernement central couvrent la formulation de la législation de base, la planification à l¿échelle du pays, la coordination, les relations extérieures et certaines autres questions forestières, relevant principalement du Ministère de l¿environnement.

Soixante-six pour cent des terres forestières appartiennent à environ deux millions de propriétaires, 30 pour cent aux municipalités et 4 pour cent seulement aux communautés autonomes. Toutefois, la majorité des forêts municipales sont des forêts (à vocation) de service public (catégorie juridique spécifique de protection des forêts remontant à 1850) également gérées par les communautés autonomes. Environ 25 pour cent des forêts sont classées « zones protégées ». 88 pour cent des forêts espagnoles ont pour principale fonction la protection contre l¿érosion du sol et la désertification, ainsi que la régularisation du cycle hydrologique, dans un pays aux pentes abruptes et aux pluies rares et irrégulières. Les 12 pour cent restants sont principalement des forêts de production, qui fournissent 80 pour cent des disponibilités totales de bois ronds. Les principaux produits forestiers non ligneux sont le liège, la gomme et les plantes médicinales et aromatiques, les autres étant le gibier de chasse, le fourrage, les noix, les fruits et les truffes. Le paysage, le tourisme et les activités récréatives sont de plus en plus appréciés, surtout dans les zones méditerranéennes.

Problèmes
Les feux de forêt sont un problème majeur, bien que leur incidence varie considérablement d¿une année sur l¿autre : entre 60 000 et 150 000 hectares sont dévastés chaque année, mais en 1994, ce chiffre était supérieur à 400 000 hectares.

Les effets du réchauffement de la planète sur les écosystèmes forestiers espagnols suscitent des préoccupations, car on prévoit un climat plus chaud et plus sec qui pourrait se traduire par une augmentation des feux et par la désertification de certaines zones du sud du pays.

Produits
La consommation par habitant de sciages et de pâtes de bois en Espagne est très en dessous de la moyenne européenne, alors que celle de panneaux dérivés du bois et de papiers est considérablement plus élevée. L¿Espagne importe de grosses quantités de certains dérivés du bois, tels que les sciages et les papiers. En revanche, certaines industries forestières, notamment celle des panneaux dérivés du bois, ont une importance mondiale et exportent une partie de leur production. L¿industrie du meuble absorbe la plus grande partie des panneaux dérivés du bois consommés dans le pays et en 1998, ses exportations étaient évaluées à plus de 800 millions de dollars E.-U.

Environ 42 pour cent du papier consommé en Espagne est recyclé, ce qui est un pourcentage relativement élevé, et constitue une composante majeure des fibres entrant dans la fabrication du papier.

Dernière mise à jour: janvier 2004

dernière mise à jour:  jeudi 14 janvier 2016