Politiques, institutions et principaux programmes forestiers

Administration
Nioué entretient des liens politiques très étroits avec la Nouvelle-Zélande. En vertu d¿un accord conjoint entre les deux pays, Nioué est un État autonome en libre association avec la Nouvelle-Zélande. Les habitants du pays ont des passeports néo-zélandais et sont citoyens de Nouvelle-Zélande, ce qui fait que l¿essentiel de l¿aide extérieure que reçoit le pays vient du Gouvernement néo-zélandais. Depuis 20 ans, le Gouvernement néo-zélandais fournit un appui financier et technique à la Division des forêts de Nioué, pour l¿établissement de plantations forestières. Les terres utilisées à cette fin sont cédées à bail par leurs propriétaires et plantées principalement en acajous et en pins. En raison des différends qui éclatent entre les propriétaires des terres et le Gouvernement de Nioué à propos des terres, du montant des baux et des conditions d¿emploi, les opérations de boisement (principalement reboisement) sont à présent ralenties.

Les activités de la Division des forêts de Nioué sont les suivantes:

  • promotion de la protection et de la conservation des forêts;
  • suivi et réglementation de l¿exploitation des forêts naturelles;
  • réglementation de la transformation du bois;
  • travaux de vulgarisation, principalement pour aider les agriculteurs qui souhaitent intégrer des arbres dans leurs systèmes agricoles.


Plan d¿action
Un Plan d¿action visant à garantir la gestion durable des terres, des eaux et des ressources forestières, ainsi que la protection de l¿environnement des PEIED, a été formulé dans le cadre du suivi du Sommet mondial de l¿alimentation, et adopté par le Conseil de la FAO, en juin 1999. Le Plan comprend cinq domaines d¿activités principaux:

  • Adaptation à l¿évolution de l¿environnement commercial mondial ;
  • Intensification, diversification et durabilité de l¿agriculture;
  • Mesures visant à répondre aux besoins dans le secteur des pêches;
  • Gestion durable des terres, des eaux et des ressources forestières, et protection de l¿environnement;
  • Création de capacités et renforcement institutionnel.

Dans le domaine forestier, les principaux objectifs et activités du plan d¿action proposé sont les suivants:

  • promouvoir la conservation et l¿utilisation durable des ressources en terres et en eaux et gérer durablement les ressources forestières;
  • renforcer la protection de l¿environnement;
  • améliorer la préparation aux catastrophes;
  • créer ou renforcer les capacités nationales dans le contexte de L¿Accord sur l¿agriculture du cycle d¿Uruguay.


Dernière mise à jour: août 2002

dernière mise à jour:  vendredi 19 février 2010