Le bois est considéré comme la toute première source d’énergie pour l’humanité. Il reste la plus importante source d’énergie renouvelable, puisqu’il fournit plus de 9 pour cent de la production totale d’énergie primaire de la planète. La dendroénergie est aussi importante que toutes les autres sources d’énergie renouvelable réunies (énergies hydraulique, géothermique, solaire, biogaz, biocarburants liquides et déchets).

Plus de deux milliards de personnes sont tributaires de la dendroénergie pour faire cuire les aliments et/ou se chauffer, en particulier dans les pays en développement. Le bois est la seule source d’énergie disponible et abordable pour les utilisations domestiques. Les combustibles ligneux utilisés par les ménages pour la cuisson et le chauffage représentent un tiers de la consommation mondiale d’énergie renouvelable, ce qui fait du bois l’énergie la plus décentralisée de la planète.

Les combustibles ligneux proviennent de sources multiples, notamment des forêts, des autres terres boisées et des arbres hors forêts, des sous-produits issus de la transformation du bois, du bois recyclé après consom- mation et des combustibles dérivés du bois transformés. Le bois-énergie est aussi un combustible de secours important en cas d’urgence. Quelque soit leur niveau de développement socio-économique, les sociétés reviennent facilement aux combustibles ligneux en cas de  difficultés économiques, de catastrophes naturelles, de conflits ou de pénuries de combustibles  fossiles.

Les combustibles ligneux sont des produits forestiers essentiels. On produit dans le monde plus de bois de feu que de bois ronds industriels. La  biomasse ligneuse est souvent principalement utilisée aux fins de la produc- tion de bois de feu et de charbon de bois dans les pays en développement et les économies en transition.  

Avec le changement climatique et les préoccupations en matière de sécurité énergétique, les projecteurs sont désormais braqués sur la dendroénergie, qui est considérée comme une source d’énergie renouvelable sans incidence sur le climat et socialement viable, si les conditions suivantes sont réunies:

  • Le bois doit provenir de sources gérées de manière durable (forêts, arbres hors forêts, etc.) 
  • Les paramètres de combustible doivent être appropriés (teneur en eau, pouvoir calorifique, etc.) 
  • Les procédés d’incinération ou de gazéification doivent être efficaces et  minimiser les émissions tant à l’intérieur qu’à l’extérieur 
  • Les fibres ligneuses doivent être utilisées « en cascade » – pour favoriser l’utilisation, la réutilisation et le recyclage des matériaux avant leur utilisation à des fins énergétiques.
dernière mise à jour:  mardi 24 septembre 2013