Projet du FEM pour la conservation de la biodiversité dans la savane du nord

PAYS/RÉGION : Ghana
DURÉE : 2006-2009

OBJECTIFS ET DESCRIPTION DU PROJET : La pauvreté règne dans le nord du Ghana et elle s’est aggravée au cours de la décennie écoulée. La déforestation et la dégradation des terres sont extrêmes : la demande urbaine croissante de charbon de bois et de bois de feu encourage les villageois à défricher les arbres et les terres boisées et à les convertir à d’autres utilisations pour en tirer un revenu. Rares sont les autres opportunités rémunératrices offertes aux populations rurales et le revenu est indispensable pour satisfaire des besoins vitaux et affronter la sécheresse et d’autres crises. Les femmes souffrent le plus de cet état de choses car elles sont marginalisées tant au niveau de la répartition des terres que de leur gestion.

Le projet vise à renforcer la capacité des communautés à créer de petites entreprises forestières à l’aide de l’approche de l’Analyse et du développement des marchés mise au point par la FAO. Elle permet aux communautés rurales, et aux femmes en particulier, de tirer un revenu de la mise en valeur durable des produits forestiers non ligneux (PFNL). Ces produits comprennent les fruits frais ou transformés, les graines, les feuilles, les fleurs, les huiles, le miel forestier et les remèdes traditionnels.

Pour assurer aux entreprises rurales un portefeuille diversifié, le projet tient compte aussi des énormes possibilités qu’offre le tourisme à assise communautaire, comme source de moyens d’existence de substitution, aux communautés vivant aux alentours des corridors biologiques. Ces corridors sont essentiels à la réalisation des objectifs de conservation des ressources du projet gouvernemental de conservation de la biodiversité dans la savane du nord.

PARTENAIRES ET PARTIES PRENANTES DU PROJET :

  • TREE AID, le Projet pour la conservation de la biodiversité dans la savane du nord du Gouvernement du Ghana, six ONG locales
  • Les communautés rurales vivant dans le nord du Ghana.

ACTIVITÉS : Le projet a été mis en œuvre dans la région septentrionale du Ghana. Les activités de base consistaient en la formation des ONG partenaires et de six employés du gouvernement qui ont appliqué l’approche de l’ADM de concert avec neuf communautés dans cinq différents endroits proches des principaux corridors biologiques affectés à la conservation.

RÉALISATIONS ET RÉSULTATS :

LIENS ET DOCUMENTS CONNEXES :

dernière mise à jour:  mardi 29 juillet 2014