Acacia et Prosopis

1. Evaluation des essais d'introduction d'Acacia et Prosopis en zones arides et semi arides

FAO, en collaboration avec le PNUE et le CIRPG, a initié en 1979 un projet intitulé Ressources génétiques d'essences arborescentes des zones arides et semi-arides propres à améliorer la vie rurale (1979-1987). Onze pays ont participé à la collection systématique de graines et semences de quelque 281 provenances de 43 espèces, principalement des genres Acacia et Prosopis, et à la mise en place d'essais comparatifs. Les pays concernés comprenaient Argentine, Chili, Inde, Israël, Mexique, Niger, Pakistan, Pérou, Sénégal, Soudan et Yémen. Le Danida Forest Seed Centre, DFSC (Danemark), le CSIRO (Australie), le CIRAD-Forêt (France) et l'Oxford Forestry Institute (GB) ont aussi collaboré à divers stades du projet.

Un résumé des premières phases du programme est disponible dans le bulletin "Ressources génétiques forestières - informations N°16" (Compte rendu final du projet FAO/CIRPG/PNUE sur les ressources génétiques d'essences arborescentes des zones arides et semi-arides propres à améliorer la vie rurale). Ce document a été réimprimé, et vous pouvez l'obtenir à l'adresse ci-après. Plus tard, l'avancement du programme a été décrit dans l'article Progrès realises concernant l’évaluation des essays de terrain mis en place dans le cadre du projet FAO sur les resources génétiques d’essences arborescentes des zones arides et semi-arides.

Hand protecting a young Acacia Albida, Niger. Photo: Roberto Faidutti



Une évaluation mondiale d'essais sélectionnés a débuté en 1989 avec le DFSC et les institutions nationales concernées. Durant la période 1990-1994, 26 essais dans 6 pays (Brésil, Burkina Faso, Inde, Pakistan, Sénégal et Soudan) ont été inventoriés. Les évaluations individuelles sont en cours de finalisation, ainsi qu'une synthèse générale du programme, et les résultats et conclusions, ainsi que les analyses, sont progressivement mis en ligne sur le site Internet du DFSC, International Trials of Acacia and Prosopis: Overview of results (en anglais).

2. Bilan des effets des introductions de Prosopis en Afrique Sahélienne

Grâce à de nombreuses introductions, certaines d¿entre elles remontant aux années 1930, les espèces du genre Prosopis se sont progressivement acclimatées et naturalisées dans de nombreuses zones du Sahel, constituant un élément parfois dominant des écosystèmes naturels et agricoles. Bien que l'on dispose de nombreux exemples illustrant la contribution positive du Prosopis, tant sur l'environnement que sur la vie des communautés rurales, des voix se font aussi entendre sur les inconvénients, notamment un envahissement des pâturages et terres agricoles en cas de gestion inadaptée ou de contrôle insuffisant de l'arbre. La FAO a lancé un programme visant à faire le bilan du travail réalisé sur le Prosopis, et à étudier l'impact de cet arbre sur une série de sites sélectionnés du Sahel. Un résumé de ce programme est disponible en anglais seulement. Cliquer

3. Bibliographie choisie sur l'Acacia et le Prosopis

Plusieurs documents ont été publiés et co-publiés par la FAO et ses partenaires. Certaines de ces publications sont à présent disponibles en ligne :

Prosopis tamarugo plantation: pods provide excellent fodder, Chile. Photo: Christel Palmberg Lerche

dernière mise à jour:  jeudi 6 janvier 2011