Neem

Le neem, Azadirachta indica A. Juss. (Méliacées), est un arbre à feuillage persistant, à usages multiples, indigène du sous-continent indien et de l'Asie du Sud-Est où il est traditionnellement utilisé depuis des siècles. Grâce au fait qu'il s'adapte bien aux climats chauds et secs, cet arbre est devenu l'une des espèces les plus communément plantées dans les régions arides et semi-arides, tant dans son aire naturelle qu'au dehors, en Afrique, en Amérique latine et dans les Caraïbes. Dans le Sahel africain, le neem est planté surtout comme arbre d'ombrage et en brise-vent, cependant la production de bois de feu par émondage et l'utilisation dans la pharmacopée locale sont également importants. Dans son aire naturelle, particulièrement en Inde, on utilise traditionnellement depuis des siècles des substances extraites du neem dans de nombreux emplois médicinaux et comme pesticide.

Plusieurs organisations publiques et associations privées, ONG et individus encouragent le développement de la recherche sur le neem et sa culture dans diverses conditions écologiques. On s'intéresse de plus en plus dans le monde à des extraits huileux et à des substances chimiques tirés du neem pour des emplois industriels. De nombreux travaux sont en cours sur la caractérisation et l'utilisation des extraits naturels de neem et des substances chimiques; on étudie leurs propriétés pesticides, les possibilités de cultiver l'essence dans de nombreux pays en développement et d'encourager son emploi parmi les agriculteurs locaux et les communautés rurales.

En dépit de cette très large utilisation du neem, des programmes mondiaux pour l'évaluation et l'amélioration des ressources génétiques de l'espèce n'ont commencé qu'en 1994, surtout en raison des difficultés d'entreposage et de transport des graines qui constituent une sérieuse contrainte pour la récolte et l'échange des semences. On en a déduit que le matériel génétique trouvé dans les plantations a été choisi à l'origine d'une manière empirique et restreinte et que sa base génétique risque souvent d'être très étroite, particulièrement dans les pays situés hors de l'aire de répartition naturelle de l'espèce. On a observé dans les années 1990 dans de nombreux pays sahéliens un dépérissement du neem , sans doute causé par l'interaction d'un certain nombre de facteurs écologiques et génétiques, peut-être aggravée par des agents pathogènes.

Alors que le neem a un potentiel pour être domestiqué et utilisé sur une grande échelle comme arbre cultivé, les connaissances sur l'étendue et le type de variation génétique, dans et hors de son aire naturelle, sont rares et fragmentées. Il est important de tenir compte du fait que, outre ses propriétés pesticides, le neem est une espèce polyvalente qui est largement utilisée pour la conservation et la remise en état de l'environnement, y compris l'amélioration des sols, et comme arbre d'ombrage et d'ornement.

Azadirachta indica tree with fruit, Burkina Faso. Photo: Roberto Faidutti

Pour plus d'informations sur la diversité génétique du neem, allez visiter le site du Réseau international sur le neem.

dernière mise à jour:  lundi 10 janvier 2011