La contribution des forêts aux régimes alimentaires durables

Les aliments forestiers et les produits arboricoles comme les feuilles, les graines, les noix, le miel, les fruits, les champignons, les insectes et le gibier ont constitué d’importantes composantes des régimes alimentaires ruraux pendant des millénaires.

Les forêts offrent des sources d’aliments d’origine animale (vertébrés et invertébrés) riches en fer, zinc et vitamine B12 d’une biodisponibilité élevée, ainsi que des protéines et des matières grasses, et diverses possibilités d’obtenir des légumes à feuilles, des fruits, des noix et d’autres aliments végétaux riches en vitamine A, fer, acide folique, niacine et calcium.

La capacité des aliments forestiers de contribuer à la sécurité alimentaire et à une meilleure nutrition comme éléments de régimes alimentaires durables est largement inexploitée. Les principales entraves sont le manque de connaissances, des problèmes de régime foncier et d’accès et l’incertitude quant à la durabilité de l’extraction.

Une meilleure intégration de l’information et des connaissances en matière d’alimentsnourrissants provenant de la forêt et des arbres dans les stratégies et programmes nationaux concernant la nutrition ainsi que l’établissement de plateformes stratégiques intersectorielles, qui associent la nutrition, la sécurité alimentaire, l’environnement, l’agriculture, la santé, le développement, la conservation et la planification de l’utilisation des terres, pourraient contribuer à développer le potentiel des aliments forestiers pour la sécurité alimentaire.

dernière mise à jour:  lundi 14 octobre 2013