Histoire de FRA

Le besoin de compter sur des données ajournées à l’égard des ressources forestières mondiales a été reconnu pendant la première séance de la Conférence de la FAO réalisée en automne de 1945. La Direction des forêts et des produits forestiers a été fondé en mai 1946, permettant ainsi d’initier les activités de la première évaluation mondiale des forêts. La sixième séance de la Conférence de la FAO, réalisée en 1951, a recommandé à l’organisation de maintenir une capacité permanente afin de fournir information sur l’état des ressources forestières mondiales régulièrement. À partir de ce moment, plusieurs enquêtes de nature régionale et mondiale ont étés réalisés tous les cinq ou dix ans. Chacune d’entre elles étant d’une modalité différente.

Au fur et à mesure que la connaissance sur les ressources forestières a progressé au niveau national et que la technologie a avancé, l’évaluation des ressources forestières mondiales s’est développée en ampleur et qualité.

Les statistiques sur le couvert forestier mondial publiées par la FAO entre 1948 et 1963 ont été largement recueillies par le biais des questionnaires envoyés aux pays. Les évaluations réalisées à partir de 1980 ont pris un aspect plus technique et solide puisqu’elles s’appuyaient sur l’analyse des références nationales et étaient renforcées par les opinions des experts, les relèvements de télédétection et les models statistiques. FRA 2000 est jusqu’à présent l’évaluation plus complète lorsque concerne le nombre des références utilisées et l’information analysée du couvert forestier, l’état des forêts, les services fournis par les forêts et les produits forestiers non ligneux (PFNL). FRA 2000 est aussi remarquable parce qu’il a appliqué pour la première fois une définition technique unique de la forêt à niveau mondial, fondée sur le 10 pour cent du couvert arboré.

Les statistiques des différentes évaluations sont difficiles à utiliser pour des fins comparatifs en raison du changement des données de référence, des méthodes et des définitions. Pourtant, il est possible d’obtenir des corrélations plus appropriées pour des évaluations spécifiques, par le biais des séries chronologiques dans beaucoup des pays, surtout à travers des informations recueillies à partir de 1980, quand les paramètres devinrent fixes. Au cours de l’évaluation suivante ont été appliquées des définitions cohérentes à l’égard des pays en développement.

dernière mise à jour:  vendredi 17 octobre 2008