Untitled Document

Étude thématique de FRA 2005 sur les incendies de forêts

Cette étude complète FRA 2005 à l’aide d’un grand nombre de données et d’informations sur l’incidence, l’impact et la gestion des incendies de forêts et de questions connexes provenant de différentes parties du monde.

L’étude évalue la situation des incendies dans chaque région, y compris l’étendue de la forêt touchée, le nombre et les types de feux et leurs causes. Reconnaissant que tous les incendies ne sont pas destructeurs, étant donné que certains écosystèmes en ont besoin pour se régénérer, elle en souligne les impacts sociaux, économiques et environnementaux aussi bien favorables que nocifs. Une approche intégrée de la gestion des incendies de forêts porte sur: la prédiction, la capacité d’intervention et la prévention comme éléments de base de la réduction des impacts préjudiciables du feu; la rapidité de réaction dans l’extinction des feux; et la restauration après l’événement. Ce sont les principaux éléments des directives volontaires pour la gestion des incendies de forêts en cours d’élaboration.

L’étude thématique concerne aussi des questions importantes relatives aux aspects institutionnels de la gestion des incendies, y compris les rôles et responsabilités de diverses parties prenantes et leurs capacités de prévention et d’élimination – notamment le rôle de la gestion à assise communautaire des incendies. Sur la base de ces questions, est en cours de formulation une stratégie visant à renforcer la collaboration aux niveaux international, régional, national et sous-national afin de mettre en oeuvre les directives volontaires.

Parmi les résultats du rapport thématique figurent les suivants:

• Quelque 80-90 pour cent des incendies de forêts sont provoqués par les activités humaines (notamment l’utilisation incontrôlée du feu) entreprises dans de nombreux desseins: défrichement de la forêt et des terres boisées à des fins agricoles, entretien des pâturages pour la gestion du bétail, extraction de PFNL, développement industriel, établissements humains, chasse et incendies criminels. C’est pourquoi la gestion active des incendies impose la participation de ces parties prenantes.

• La législation et l’équipement coûteux ne suffisent pas à eux seuls à prévenir et éliminer les incendies de forêts. Du fait que leurs moyens d’existence sont en jeu, les communautés et populations locales doivent être encouragées à participer activement à la prévention et l’élimination des incendies.

• Dans les stratégies de gestion des incendies, il ne suffit pas de comprendre les effets biologiques et physiologiques du feu mais aussi les raisons socioéconomiques et culturelles profondes de l’utilisation du feu, y compris la pauvreté, la sécurité alimentaire et les moyens d’existence.

• Des données sur les incendies destructeurs et bénéfiques sont nécessaires, avec leurs impacts économiques et écologiques globaux.

• Pour éviter les cas d’urgence ou pour y répondre, la collaboration et l’entente sont indispensables aux niveaux international, régional, national et sous-national.

Fire management global assessment 2006

A thematic study prepared in the framework of the Global Forest Resources Assessment 2005

FAO Forestry paper 151

Pour plus d’informations visiter le site web: www.fao.org/forestry/site/fire-alerts/

dernière mise à jour:  vendredi 9 mars 2007