Les chemins forestiers sont des ouvrages de génie civil complexes qui permettent d'accéder au chantier de coupe et consentent la gestion et la surveillance des ressources forestières. Il s'agit incontestablement de l'aspect le plus problématique des opérations d'exploitation forestière, car la majeure partie de l'érosion et de la sédimentation totales dues aux opérations d'exploitation forestière est directement attribuable aux chemins forestiers, souvent en raison d'erreurs de conception ou d'aménagement ou de pratiques d'entretien impropres. Cela a de nombreuses conséquences dont l'impact négatif sur la faune et la flore sauvages et les habitats aquatiques, et la mise hors production de précieuses zones forestières. D'après les conclusions de la recherche, dans certains cas, les chemins forestiers pourraient déclencher ou accélérer l'invasion d'espèces végétales exotiques qui finissent par remplacer les espèces indigènes.

Mis à part les impacts de la construction et des chemins forestiers eux-mêmes, il en est d'autres associés à la pénétration qui encourage les activités humaines dans des zones jadis inaccessibles. Les principaux problèmes liés à cette situation sont les établissements humains incontrôlés au sein de la forêt, ainsi que la coupe illicite et le braconnage qui mettent en danger notamment des espèces menacées d'extinction. D'autres problèmes peuvent découler du nombre accru de visiteurs qui aura des impacts sur les ressources, y compris la perturbation des sols et des habitats et une plus forte demande de lieux de loisirs. En outre, cette affluence majeure des visiteurs pourrait accroître la fréquence des incendies de forêts d'origine humaine. C'est pour ces raisons qu'il faudra adopter dans les forêts de production un programme de gestion des voies d'accès sans danger pour l'environnement, économiquement viable et efficace.

La FAO promeut l'application de méthodes de construction de chemins forestiers pouvant réduire les impacts environnementaux nocifs en contribuant à l'adoption et à la mise en ouvre de travaux routiers rationnels et en tenant compte des coûts d'entretien. La stratégie fondamentale du programme de la FAO consiste à renforcer la capacité des décideurs et des constructeurs de mieux planifier, concevoir et construire les chemins forestiers et d'atténuer les effets destructifs pendant et après les travaux routiers.

DIRECTIVES RELATIVES AUX CHEMINS FORESTIERS

La FAO élabore à l'heure actuelle une série de directives relatives à la planification, la conception et la construction de chemins forestiers en collaboration avec plusieurs organisations partenaires. La première publication dans cette collection est le Guide to Forest Road Engineering in Mountainous Terrain . En outre, elle a cherché par des publications conjointes et des réunions à attirer davantage l'attention sur l'importance des chemins forestiers et sur le risque que des chemins mal construits puissent compromettre la gestion rationnelle des écosystèmes forestiers.

ÉTUDES DE CAS SUR LA CONSTRUCTION DE CHEMINS FORESTIERS RESPECTUEUSE DE L'ENVIRONNEMENT

La FAO a recueilli des données sur la construction de chemins forestiers dans diverses conditions pédologiques, de formation et climatiques grâce à ses études de cas. Ces données permettent de comparer l'efficacité et les impacts environnementaux des travaux routiers respectueux de l'environnement à ceux de travaux plus conventionnels. Bien que les études de cas portent sur des pays spécifiques, il est espéré que les résultats encourageront l'introduction de pratiques de génie forestier sans danger pour l'environnement, notamment dans les zones où sont présents des écosystèmes forestiers fragiles.

dernière mise à jour:  mercredi 23 avril 2008