Codes des pratiques

Les codes de pratiques forestières sont des ensembles de règlements ou de directives élaborés par les gouvernements ou d'autres organisations afin d'aider les forestiers et les entreprises forestières à définir les pratiques qu'il convient de suivre pour gérer et exploiter au mieux les forêts. Les pratiques conformes à ces règlements ou directives devraient permettre, au moins en théorie, d'atteindre les objectifs souhaités (par exemple la récolte de bois commercial sur une étendue de forêt donnée) tout en respectant les normes d'un aménagement écologiquement viable des forêts.

Code modèle FAO

FAO. 1996. Code modèle FAO des pratiques d'exploitation forestière.
Ces dernières années, l'introduction de pratiques d'exploitation forestière écologiquement rationnelles a considérablement progressé dans de nombreuses parties du globe. Néanmoins, beaucoup reste à faire. Il est indispensable de perfectionner en permanence les systèmes et les techniques d'exploitation, afin qu'ils soient pleinement compatibles avec les objectifs d'une gestion assurant la pérennité des forêts et qu'ils contribuent intégralement à la réalisation des visées économiques et sociales d'un développement durable. Ce document entend répondre à ce besoin. Il a pour objet de promouvoir les pratiques d'exploitation forestière qui améliorent les normes d'utilisation, contribuent par conséquent à préserver les forêts et limitent de ce fait l'impact des opérations forestières sur l'environnement.

Codes regionaux

FAO. 2003. Code régional d'exploitation forestière à faible impact dans les forêts denses tropicales humides d'Afrique centrale et de l’ouest FAO, Rome.
La récolte de produits forestiers, dont le bois d'œuvre est l'un des principaux produits, dans les forêts denses humides tropicales, est une activité importante écologiquement, socialement et économiquement pour de nombreux pays de l'Afrique tropicale: écologiquement car la pénétration des massifs par l'exploitation forestière est généralement la seule et principale intervention sylvicole provoquée, en dehors des perturbations entraînées par les phénomènes naturels; sociologiquement car les entreprises forestières sont la première source d'emploi privé au sein des pays et par la même, fixent les populations dans les provinces et freinent l'exode rural; économiquement car le commerce du bois est souvent un poste important de la balance commerciale et des exportations du pays.

dernière mise à jour:  lundi 28 mai 2018