VIH/SIDA et secteur forestier

Le secteur forestier possède au moins trois domaines d'intéraction avec la pandémie du VIH/SIDA:

  • le rôle des arbres, des bois et forêts naturels et de l'agroforesterie dans les sytèmes de production sévèrement affectés par le VIH/SIDA,
  • pertes de personnel forestier, comprenant des ouvriers qualifiés, bûcherons, conducteurs de machines, mécaniciens, chefs d'équipes, etc,
  • transmission des connaissances à la génération suivante.

Formation naturelle de miombo et terroirs agricoles en Afrique australe - des ressources vitales pour la santé et la survie de communautés affectées par la pandémie du VIH/SIDA. (Photo: C. Holding Anyonge)

La FAO reconnaît que le plus important des problèmes à traîter est la situation d'urgence médicale et sanitaire, créée par la pandémie du VIH/SIDA, par des programmes visant la prise de conscience du public afin d'empécher l'expansion de la maladie. Bien que cet aspect de la lutte contre le VIH/SIDA ne soit pas de la responsabilité des départements de l'agriculture et des forêts, tous les secteurs de la société ont un rôle dans l'assistance et la planification pour réduire l'impact de la maladie, sur le moyen et le long termes.

Le mandat de la FAO est d'oeuvrer pour la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté. La pandémie du VIH/SIDA affecte le coeur même de ce mandat, sur le continent africain en particulier. Le Département des forêts de la FAO est en position stratégique pour contribuer à l'atténuation des effets du VIH/SIDA dans le secteur forestier. Les actions doivent être considérées aux niveaux national (politique et planification stratégiques), institutionnel (fonctionnaires, cadres et ouvriers forestiers, enseignement, services de recherche et de vulgarisation) et local (villages et ménages).

Le secteur forestier peut avoir un rôle dans l'atténuation de l'impact du VIH/SIDA par :

  • l'accroissement de la productivité agricole à court terme,
  • l'accroissement de la productivité agricole à lon terme,
  • la défínition de stratégies de formation et de développement des ressources humaines dans les services de vulgarisation et les services forestiers,
  • la transmission du savoir faire à la génération suivante,
  • la réalisation d'études prospectives sur l'impact du VIH/SIDA sur le secteur forestier et le développement d'instruments d'appui à la décision et à la définition des politiques.

dernière mise à jour:  mardi 20 avril 2004