Produits ligneux

Par leurs caractéristiques sylvicoles, les forêts de mangrove se prêtent à un aménagement intensif axé sur l¿obtention de produits ligneux. Ces caractéristiques sont, entre autres, les suivantes:
  • Croissance rapide : si les conditions sont favorables, les peuplements adultes peuvent avoir un rendement supérieur à 270 m3/ha en 30 ans, ce qui correspond à un accroissement annuel moyen (AAM) de 9-10 m3/ha.
  • Bon potentiel de régénération : la plupart des espèces de palétuviers ont une floraison et une fructification régulières et les propagules sont dispersées par les marées. Ainsi les peuplements de palétuviers peuvent se remettre rapidement après des perturbations naturelles ou dues à l¿intervention de l¿homme (notamment, exploitation forestière intensive).
  • Tendance à former des peuplements homogènes/équiennes: les peuplements purs de Rhizophora ou d¿ Avicennia ne sont pas rares et même les peuplements mixtes ne comprennent qu¿une poignée d¿espèces principales.
  • Diversité des produits forestiers: les mangroves procurent une vaste gamme de produits forestiers et, en tant que plantations bioénergétiques, les moindres résidus d¿éclaircie peuvent être utilisés comme bois de feu.

Bois d'oeuvre

Dans des conditions favorables, les palétuviers peuvent atteindre de grandes tailles. Les Rhizophora de plus de 40 mètres de haut ne sont pas rares et l'on a même repéré des arbres de plus de 62,5 mètres (Sukardjo, 1978). Les gros arbres sont cependant de plus en plus rares, en particulier en Asie du Sud-est, car la plupart sont enlevés avant d'atteindre leur taille maximale.

Le bois des Rhizophora spp. est cependant peu prisé car il a tendance à se fendre et à se contracter au séchage. Le bois est dense et difficile à travailler. Il répond bien aux traitements de préservation au niveau de l¿aubier, mais pas du bois dur. Il se dégrade difficilement mais résiste mal aux foreurs marins. Parmi ses utilisations possibles, on peut citer la fabrication d¿outils agricoles, la construction de bateaux (membrures), les travaux de gros ¿uvre en général (chevrons, madriers, solives), les ouvrages marins et la construction de ponts (sous l¿eau, eaux non infestées par le taret), ouvrages marins et construction de ponts (au-dessus de l¿eau), les piquets de clôture et les perches. Dans la péninsule de Ca Maul, dans le Viet Nam du Sud, le Rhizophora est utilisé en petites quantités pour faire des murs et des parquets.

Le bois de Rhizophora est excessivement lourd avec une densité comprise entre 0,8 et 1,2. Avicennia, qui a une densité plus faible, de l'ordre de 0,64, et une bonne tenue au clouage, est communément employé pour fabriquer des traverses de chemin de fer à Cuba. Au Venezuela, Avicennia nitida est employé comme bois de mine, ou pour faire des poteaux télégraphiques et de transmission.

Dans les Sundarbans, au Bangladesh, Heritiera fomes (Sundri) est la principale essence ligneuse utilisée pour la construction d'habitations et de bateaux, alors que les cimes servent à fabriquer des panneaux durs et font du bois de feu. Le bois de Bruguiera gymnorhiza traité aux créosotes, sert à fabriquer des poteaux télégraphiques et de transmission dans les îles Andaman.

Charbon de bois

Les Rhizophora spp. ont un bois très apprécié pour la carbonisation. La teneur en humidité de leur bois fraîchement coupé est de l¿ordre de 40 pour cent (en pourcentage du poids de bois anhydre), contre 70 à 95 pour cent pour le bois d¿ Avicennia. L¿orsqu¿on laisse sécher le bois de Rizophora, sa teneur en humidité tombe à 25 pour cent au bout de deux mois, alors qu¿il faut attendre jusqu¿à six mois pour que le bois d¿Avicennia réduise sa teneur en humidité à environ 35 pour cent. Ceci explique en partie la popularité du bois de Rhizophora, qui permet de maintenir les stocks avant séchage à un niveau minimum. D¿autres espèces (Bruguiera gymnorhiza and Ceriops sp.) sont également utilisées, mais en moindres quantités.

Le charbon de bois est le principal produit des mangroves en Thaïlande, en Malaisie péninsulaire, à Sumatra (Indonésie), à Myanmar et dans le Viet Nam du Sud. Les industries sont bien développées au niveau artisanal et villageois dans la plupart des pays asiatiques où les mangroves abondent encore. Le charbon de bois est principalement utilisé pour la cuisson et dans les petites industries artisanales.

Bois de feu

Les Rhizophora fournissent un bois de feu apprécié des ménages, exploité à des fins commerciales, notamment en Malaisie et en Thaïlande, ou récolté par les pêcheurs et les villageois.

Pieux/perches pour la pêche

À Singapour, à Hongkong et en Malaisie, il y a une demande bien établie de pieux et de pilots de palétuviers pour la bonification des terres et l'industrie de construction. Dans des sites humides non infestés par les xylophages, ces pieux de palétuviers peuvent durer plus longtemps que des bois durs non traités de la terre ferme.

Dans les eaux baignant les côtes, on utilise en principe du bois de Nibong (Oncosperma filamentosa) pour faire des pieux pour arrimer les filets de pêche en Asie du Sud-Est, ou parfois des perches de palétuviers, mais il faut les remplacer régulièrement.

Le long des rives vaseuses des fleuves, on fixe aussi les filets sur de petits pieux pour qu'ils ne soient pas entraînés par les marées. On fabrique aussi des « filets-ciseaux » avec des perches de palétuviers . Dans des pays d'Asie du Sud-Est, les pêcheurs coupent les palétuviers et les immergent dans les eaux côtières peu profondes pour faire de l'ombre et attirer les poissons (dispositifs d'attraction des poissons).

Pâte

Le Gewa (Excoecaria agallocha) est la principale essence à pâte utilisée dans le secteur papetier au Bangladesh. Sonneratia caseolaris, Excoecaria agallocha, et Avicennia marina produisent de bonnes pâtes au sulphate.

De grosses concessions ont jadis été accordées pour exploiter les Rhizophora et Bruguiera spp des mangroves en vue de les réduire en copeaux dans les états de Sabah et Sarawak, en Malaisie orientale, et dans les provinces indonésiennes du Kalimantan et de Sulawesi. Les copeaux étaient principalement exportés vers le Japon en vue de fabriquer de la pâte dissoute et des dérivés de la cellulose pour l'industrie textile.

Tanin

L'écorce du Rhizophora produit un excellent tanin qui convient bien au travail du cuir. Le tanin des essences de palétuviers a également été utilisé pour le traitement et la teinture des filets de pêche en fibres naturelles, afin de les rendre plus résistants à la putréfaction.

La production de tanin a considérablement diminué depuis quelques années, du fait notamment de la réduction de la demande locale consécutive à l'introduction de filets de pêche en nylon et à l'emploi du chrome, comme principal agent de préservation du cuir.


Références
Sukardjo, S. 1978. Some aspects of Mangrove Ecology. Training Materials for Forestry Officers. FAO/UNDP/BGD/84/056, Integrated Resource Development of the Sundarbans Reserved Forest. Rome, FAO.


Extrait de
FAO. 1994. Mangrove forest management guidelines. FAO Forestry Paper No. 117. Rome.

dernière mise à jour:  mercredi 18 mai 2005