Analyse

La phase d’analyse comporte le recensement des besoins, des problèmes, des opportunités, des défis et des risques. Il s’agit en soi d’un processus itératif. En commençant par les documents existants, il faudra évaluer la qualité et la quantité d’information disponible, puis identifier et combler les lacunes d’information. Il convient de noter qu’il n’est pas toujours nécessaire ou possible de mener une analyse exhaustive dès le début d’une procédure d’examen ou de révision d’un PFN existant.

 

Activités

Cette phase a pour but d’identifier les domaines où des lacunes d’information sont relevées devant faire l’objet d’une analyse exhaustive, et de recommander les interventions utiles à combler ces lacunes. 

Pour améliorer la participation et le renforcement institutionnel, l’information sur les intérêts et les capacités des différentes parties prenantes et institutions influençant, ou étant influencées par, le secteur forestier devra être recueillie et analysée.

Les résultats de l’analyse ou des examens effectués devront être mis à la disposition de toutes les parties prenantes concernées et de la société civile.

Résultats attendus

L’analyse permet d’examiner les principaux problèmes existants. Les résultats peuvent être adaptés et communiqués aux différents groupes de parties prenantes, favorisant ainsi la prise de conscience et la compréhension commune des points de vue, des problèmes, des défis et des possibilités associés aux forêts en tenant compte d’autres secteurs et d’objectifs de développement plus vastes.

Une analyse des parties prenantes peut souvent contribuer à éclaircir leur point de vue sur leurs propres rôles et responsabilités.

Elle est donc partie intégrante du processus évolutif visant à faire le point des enseignements acquis et des nouvelles informations disponibles. Elle est donc (tout comme les trois autres phases) un des éléments constants du processus concernant le PFN.
dernière mise à jour:  mardi 7 août 2012