Formulation et planification des politiques

La phase de formulation des politiques englobe la définition normative évolutive d’un futur souhaitable pour les forêts, ainsi que l’identification et la hiérarchisation des objectifs et des recommandations pour la mise en œuvre des politiques.

L’élaboration et la formulation des politiques nationales sur les forêts, ou la révision des politiques existantes, sont des activités essentielles à plusieurs titres. Elles guident toutes les autres phases du processus concernant le PFN, depuis la planification opérationnelle à l’examen et à la révision des instruments juridiques et des cadres institutionnels de mise en œuvre. Elles expriment, aussi, l’engagement et la volonté politique des gouvernements de même que des autres parties prenantes. L’harmonisation et la consolidation de ces différentes perspectives en une déclaration de politique forestière nationale équitable, acceptée par tous et officiellement adoptée, représentent donc un important pas en avant.

C’est pourquoi, il est particulièrement important d’identifier et de faire participer les parties prenantes dès le début de cette phase, de même qu’il serait utile de déterminer leur degré de participation et de responsabilité.

 

Activités

Durant la phase d’élaboration et de formulation des politiques, il faudra réunir les objectifs des différentes parties prenantes en un document de politique nationale communément admis sur une base homogène. Ce travail requiert de mener des débats et des négociations à tous les niveaux – nationaux et sous-nationaux – où sont prisent les décisions à travers, par exemple, l’organisation d’ateliers dans différentes parties du pays.

Pour équilibrer grands espoirs et réalités existantes, il est souvent utile de décider comment la mise en œuvre des futures politiques sera financée. À cet égard, les pays peuvent établir une stratégie de financement qui identifie les sources et les mécanismes de financement à utiliser pour mettre en œuvre les activités du PFN.

Résultats attendus

Un résultat clé de cette phase de planification sera une vision partagée publiquement des questions forestières. Cette vision, souvent manifestée sous forme d’une déclaration de politique forestière, peut être complétée par d’autres stratégies traitant d’aspects spécifiques de mise en œuvre des politiques ou des PFN nouveaux ou révisés concernant, par exemple, le financement, la communication, l’information et le renforcement des capacités.

Pour rendre opérationnelle la planification, il faudra hiérarchiser les interventions et établir des plans d’action qui soient cohérents avec les politiques approuvées. Ceux-ci devront indiquer clairement les actions prioritaires, les délais, les besoins d’investissement et les acteurs concernés. Ils devront tenir compte des différentes parties prenantes en fonction des problèmes évoqués dont voici quelques exemples:

  • réforme institutionnelle;
  • modifications d’ordre juridique (incluant également d’autres secteurs);
  • objectifs de la gestion des forêts (par ex. reboisement, gestion des forêts, protection des écosystèmes forestiers);
  • renforcement des capacités;
  • gestion de l’information;
  • communication;
  • financement des interventions planifiées (programmes d’investissement).
dernière mise à jour:  mardi 7 août 2012