Suivi et évaluation

L’activité de suivi sert à identifier l’écartement éventuel des objectifs ou des actions envisagées. Elle permet donc, s’il y a lieu, d’effectuer des corrections. Elle appelle également à une collecte périodique de données sur la mise en œuvre des politiques, des stratégies et des plans d’action.

De son côté, l’activité d’évaluation a pour but de déterminer la pertinence des objectifs et de proposer des manières d’améliorer les performances. La plupart des évaluations sont fondées sur le principe de la participation – apprentissage partagé, dialogue et discussion sur le développement futur.

 

Activités

L’activité la plus importante de cette phase de suivi et d’évaluation (S&E) est celle de choisir les domaines qui feront l’objet du suivi. Pour cela, il faudra se poser des questions ciblées: de quelle information a-t-on besoin; fondée sur quels critères; comment peut-on évaluer les problèmes; et selon quels indicateurs?

Il conviendra de signaler les méthodes de vérification utilisées pour chaque indicateur afin d’en faciliter l’évaluation régulière. Pour autant que possible, les indicateurs devront être élaborés de manière participative, lors d’un atelier spécialement organisé à cet effet, par exemple, pour que tous les groupes de parties prenantes soient représentés.

La procédure de S&E devra également contrôler les accomplissements eu égard aux engagements internationaux. La vérification du PFN est généralement périodique tandis qu’une évaluation plus exhaustive est normalement effectuée vers la fin de la période de planification du programme ou des politiques.

Il est important de rappeler que la procédure de S&E ne se limite pas aux aspects inhérents au secteur forestier mais qu’elle doit également concerner d’autres questions de secteurs touchant les forêts et la sylviculture.

Résultats attendus

L’activité de suivi permet de recueillir des informations qui peuvent être utilisées pour les évaluations. Les données collectées peuvent servir à déterminer ce qui marche et ce qui ne marche pas, de façon à faire les modifications appropriées. Ce système pourra être utilisé tout au long du processus, y compris pendant la phase de mise en oeuvre.

Les vérifications et les évaluations sont communément présentées sous forme de rapport. Il est toutefois conseillé de les compléter par des processus informels de réflexion et d’analyse. L’accroissement des connaissances accompagné d’une meilleure prise de conscience, lorsque cela est atteint par tous les participants, transparaîtra dans l’élaboration du prochain plan de travail opérationnel ou dans la révision des politiques et stratégies forestières.
dernière mise à jour:  mardi 7 août 2012