Renforcement de la sécurité alimentaire en Afrique Centrale à travers la gestion durable des PFNL

Le Bassin du Congo est parmi les principaux réservoirs du monde de la diversité biologique et est le foyer de quelques 100 millions d'habitants dont beaucoup de moyens de subsistance dépendent de la forêt. Des vastes zones d'Afrique Centrale ont été attribués à l'exploitation commerciale du bois ou comme aires protégées cependant les produits forestiers non-ligneux (PFNL) sont une majeure importance pour la subsistance et/ou la génération de revenus des populations en dépendant des forêts. En plus, les entreprises à petite échelle jouent une rôle essentielle dans leur commercialisation.

Malgré leur importance et leur important potentiel dans la lutte contre la pauvreté, les PFNL sont peu visibles dans les statistiques de l'économie nationale. En outre, le secteur des PFNL est essentiellement informelle avec un cadre juridique, institutionnel et organisationnel inapproprié.

Le cadre d’information sur le projet

Le projet contribue à la réduction de la pauvreté et à la gestion durable des forêts en Afrique Central en général, et au Burundi, en Guinée Equatoriale, au Rwanda, à Sao Tomé-et-Principe et au Tchad en particulier, par le biais de la valorisation des produits forestiers non-ligneux (PFNL) par les populations locales.

 

Code du projet:

 

GCP/RAF/479/AFB

Donateur:

 

Banque Africaine de développement
(Don du Fonds pour les Forêts du Bassin du Congo (FFBC)

Agence d’exécution:

 

Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO)

Agences de mise en œuvre:

 

Ministères responsables des forêts dans les cinq pays de l’Afrique Centrale
(Burundi, Guinée Equatoriale, Rwanda, Sao Tomé Tomé-et-Principe, Tchad) et COMIFAC

Financement:

 

EUR 3,589,587

Durée:

 

3 février 2014 - 3 février 2017 (3 années)

 

Le contexte

Les forêts du Bassin du Congo constituent le second massif forestier après le Bassin de l’Amazonie et représentent une des zones les plus riches de notre planète en termes de biodiversité. Plus de 100 millions des habitants des forêts sont directement dépendants des ressources forestières, en particulier les produits forestiers non-ligneux (PFNL) qui sont une source  importante dans l’économie de subsistance et des marchés pour leurs aliments, pour réaliser des abris, pour l’équipement  des maisons, le fourrage et les médicaments.

L’importance des PFNL et leur contribution à la sécurité alimentaire tendent à être sous-estimées du fait que dans la majeure partie des cas, ils n’apparaissent pas dans les statistiques économiques nationales. En plus, le secteur des PFNL est organisé dans une manière non-formalisée sans connaitre un cadre organisationnel, institutionnel et légal approprié.

.

dernière mise à jour:  jeudi 24 juillet 2014