Qu'est-ce que la gestion forestière durable?

Il est difficile de définir avec précision ce qu’on entend par gestion forestière durable. Cependant, plusieurs réunions internationales tenues récemment ont proposé les sept éléments thématiques suivants comme composantes clés.

(1) Étendue des ressources forestières ;

(2) Diversité biologique ;

(3) Santé et vitalité des forêts ;

(4) Fonctions de production des ressources forestières ;

(5) Fonctions de protection des ressources forestières ; 

(6) Fonctions socioéconomiques ;

(7) Cadre juridique, stratégique et institutionnel. 

Ces éléments thématiques, reconnus par le FNUF, se fondent sur les critères de neuf processus régionaux/internationaux en cours sur les critères et indicateurs de gestion forestière durable, et ont été approuvés par la Conférence internationale sur les critères et indicateurs tenue au Guatemala en février 2003 (CICI 2003) et par le Comité des forêts de la FAO en 2003. En février 2004, la consultation d’experts FAO/OIBT sur les critères et indicateurs ont reconnu que ces éléments jouent un rôle important en facilitant la communication internationale sur les questions forestières. Il sont également utilisés comme cadre pour l’établissement des rapports dans l’évaluation des ressources forestières mondiales coordonnée par la FAO (FRA).

Les descriptions préliminaires suivantes des sept thèmes sont proposées actuellement :

1. Étendue des ressources forestières

Le thème exprime l’aspiration générale à posséder un couvert forestier et un matériel sur pied abondants, y compris des arbres hors forêts, à l’appui des dimensions sociales, économiques et environnementales de la foresterie. Par exemple, l’existence et l’étendue de types de forêts particuliers sont à la base des efforts de conservation. Le thème exprime aussi l’intention de réduire la déforestation et de restaurer et remettre en état les paysages forestiers dégradés. Il comprend également la fonction importante que remplissent les forêts et les arbres hors forêt en piégeant le carbone, contribuant ainsi à l’atténuation des changements climatiques mondiaux.

2.Diversité biologique

Le thème concerne la conservation et la gestion de la diversité biologique aux niveaux de l’écosystème (paysage), des espèces et génétique. Cette conservation, y compris les aires protégées comprenant des écosystèmes fragiles, garantit que la diversité de la vie sera maintenue et offre des possibilités de créer à l’avenir de nouveaux produits, comme les médicaments. L’amélioration génétique est également un moyen de renforcer la productivité des forêts, pour assurer, par exemple, une production de bois élevée dans des forêts gérées intensivement.

3. Santé et vitalité des forêts

Les forêts doivent être gérées pour minimiser les risques et les impacts de perturbations préjudiciables, y compris les feux de friches, la pollution atmosphérique, les chablis, les espèces envahissantes, les ravageurs, les maladies et les insectes, Ces perturbations peuvent exercer une influence sur les dimensions sociales et économiques aussi bien qu’environnementales des forêts.

4. Fonctions de production des ressources forestières

Les forêts et les arbres hors forêt fournissent un large éventail de produits forestiers ligneux et non ligneux. Le thème exprime l’aspiration à maintenir un approvisionnement élevé en produits forestiers primaires indispensables, tout en assurant que la production et la récolte sont durables et ne compromettent pas les possibilités de gestion des générations futures.

5. Fonctions de protection des ressources forestières

Le thème concerne le rôle des forêts et des arbres hors forêts dans la modération des systèmes pédologiques, hydrologiques et aquatiques. Il inclut le maintien de l’eau propre, y compris des populations saines de poissons, ainsi que la réduction des risques ou de l’impact des inondations, des avalanches, de l’érosion et de la sécheresse. Les fonctions de protection des forêts contribuent aussi aux efforts de conservation de l’écosystème. Elles ont d’importants aspects intersectoriels, car les avantages pour l’agriculture et les moyens d’existence ruraux sont multiples.

6. Fonctions socioéconomiques

Le thème concerne la contribution des ressources forestières à l’économie générale, par exemple, grâce à l’emploi, aux valeurs produites par la transformation et la commercialisation des produits forestiers et de l’énergie, le commerce et les investissements dans le secteur forestier. Le thème porte aussi sur les importantes fonctions que remplissent les forêts en hébergeant et protégeant des sites et paysages qui ont une haute valeur spirituelle ou de récréation, et comprend donc des aspects relatifs au régime foncier, aux systèmes de gestion traditionnels et communautaires et au savoir traditionnel.

7. Cadre juridique, stratégique et institutionnel

Ce thème comprend les mécanismes juridiques, stratégiques et institutionnels servant à soutenir les six thèmes susmentionnés, y compris les prises de décisions participatives, la gouvernance, l’application des lois et le suivi et l’évaluation des progrès. Le thème concerne aussi des aspects sociaux d’une portée plus générale, comme l’utilisation juste et équitable des ressources forestières, la recherche scientifique et l’éducation, les arrangements infrastructurels à l’appui du secteur forestier, le transfert de technologie et la création de capacités, et l’information et la communication publiques.
dernière mise à jour:  vendredi 5 décembre 2008