La GDF contribue à la conservation de la biodiversité

Environ 75 pour cent de toute la biodiversité terrestre se trouve dans les forêts, et notamment dans les forêts tropicales. La biodiversité étaye les services environnementaux, la productivité et la résilience des forêts. Les processus écologiques tels que la croissance des arbres, le piégeage du carbone, la pollinisation, la dissémination des graines et le recyclage des éléments nutritifs dépendent de la biodiversité, qui est également fondamentale pour la sécurité alimentaire et la nutrition. Le maintien de la résilience des écosystèmes forestiers est donc un élément essentiel pour planifier et mettre en œuvre de la GDF, indépendamment du type de foresterie pratiqué.

Quelques régions enregistrent une diminution de la biodiversité forestière due au recul de la forêt, à sa dégradation et sa fragmentation. Il est donc nécessaire de réduire les pressions exercées sur les forêts, de réhabiliter les écosystèmes, d’utiliser des ressources biologiques de manière durable et de partager les avantages provenant de l'utilisation des ressources génétiques de manière juste et équitable. Par contre, seulement une part relativement limitée de la biodiversité des forêts tropicales est connue, ce qui peut entraver les efforts de conservation.

La conservation de la biodiversité pourrait être pratiquée dans tous les types de forêts, qu’elles soient gérées à des fins de production, de protection ou pour d’autres raisons. Il importe de s’assurer que des superficies adéquates de forêt, représentant la suite complète des types de forêts, soient spécifiquement gérées à des fins de conservation de la biodiversité (forêts de protection); ce type de gestion fait partie de la suite des modes de GDF. Dans les régions où des extractions de bois ont lieu («forêt de production»), la GDF devrait veiller à ce que les ressources génétiques, y compris les espèces vulnérables, menacées ou en danger, ainsi que la diversité des écosystèmes, soient préservées. Biodiversity of butterflies in a collection maintained by a certified forest company in the Amazon.Il peut s’avérer nécessaire, au sein des forêts de production, de destiner des terres à la conservation de la biodiversité afin de protéger les forêts à valeur de conservation supérieure, et le mécanisme de GDF devrait prendre en compte les effets des pratiques sylvicoles sur la biodiversité, utiliser des méthodes de récolte à faible impact, et garantir une régénération adéquate après la récolte du bois. Dans le cadre de la GDF, les forêts de production et de protection devraient être protégées contre les feux sauvages, les ravageurs, les espèces exotiques envahissantes, l'empiètement, et les activités illégales.

La conservation de la biodiversité exige également de mettre en place des mesures au niveau du paysage qui vont souvent au-delà des limites d’une UFA et exigent des efforts intersectoriels conjoints pour établir des couloirs écologiques, réduire la fragmentation des habitats, et préserver les forêts à valeur de conservation supérieure. Des mesures spécifiques de GDF sont également nécessaires pour les zones tampon autour des aires protégées.

dernière mise à jour:  dimanche 22 juin 2014