Conservation des sols et de l'eau

Alaska, Mendelhall glacier with fringing forest ©FAO/Bill Ciesla / FAOLes forêts jouent également un rôle de protection en ce qui concerne la conservation des sols et de l’eau, ce qui est primordial dans les forêts de montagne et des côtes (y compris les forêts de mangroves). La protection des sols et des ressources en eau – à travers, par exemple, le contrôle des avalanches, la protection contre les glissements de terrain, la stabilisation des dunes de sable, la lutte contre la désertification et la protection des côtes – est l'objectif principal d'environ huit pour cent des forêts du monde.

Toutes les forêts et les terres boisées, y compris les forêts de production, jouent des rôles de protection à différents degrés et ces rôles peuvent souvent être renforcés en modifiant le régime de gestion. Il ne s’agit pas seulement de maintenir le couvert forestier mais aussi de veiller à ce que la qualité de la forêt soit suffisante (par exemple, que la biomasse, la biodiversité et la santé de la forêt soient adéquates) pour lui permettre de remplir ses fonctions de conservation des sols et de l’eau.

Cela veut dire que les propriétaires forestiers doivent renoncer à une certaine partie de leurs revenus ou encourir à des coûts de gestion plus élevés (en évitant, par exemple, de récolter dans des sites critiques pour conserver les sols ou en adoptant des pratiques culturales moins nuisibles mais plus chères). Cependant, la valeur des services environnementaux forestiers pour le bien-être, la santé et les économies de l'homme est de plus en plus reconnue et prise en compte dans la gestion durable des forêts, la régénération des forêts, et la réhabilitation des superficies présentant des pertes de couvert. Dans certains cas, des régimes de paiement existent ou pourraient être mis en oeuvre pour pouvoir compenser les propriétaires forestiers et les aménagistes des services rendus.

dernière mise à jour:  dimanche 22 juin 2014