Inclusion sociale

Populations autochtones et connaissances traditionnelles

Souvent le droit écrit ne reconnaît pas les droits coutumiers des populations autochtones, soit environ 60 millions de personnes dans le monde entier. Le chevauchement des revendications sur les forêts de la part des communautés autochtones, des colons, de l'état, des entreprises du secteur agro-industriel, du bois et minières, des développeurs des infrastructures et des milieux urbains continue de causer des conflits même violents. De nombreux pays manquent de mécanismes efficaces pour lancer des réformes foncières, résoudre les conflits et garantir la participation adéquate des populations autochtones et des autres populations locales à la gestion des forêts. Les nombreuses expériences en matière de GDF montrent qu’elle peut être mise en œuvre de manière efficace et qu'elle peut contribuer au bien-être des populations autochtones lorsqu’elle: utilise les connaissances autochtones de manière appropriée; est participative et inclusive en ce qui concerne les processus de prise de décisions et de gestion des conflits; facilite l’accès aux financements et aux marchés; renforce les capacités; respecte le droit au consentement libre, préalable et informé et d’autres principes liés aux droits de l’homme.

A woman weaving baskets under the house in Thkaol Thom Village in Pursat Province, Cambodia. The baskets are used to transport fish. ©FAO/A.K. Kimoto / FAOPlusieurs modes de GDF dépendent fortement des connaissances locales et des expériences traditionnelles des populations autochtones. Les systèmes forestiers traditionnels de production alimentaire sont un élément important des patrimoines culturels de nombreuses communautés. Les connaissances traditionnelles constituent un capital social souvent sous-évalué et leur utilisation dans la GDF contribue à la responsabilisation de la communauté. D’autre part, de nombreuses communautés forestières sont soumises à des pressions et leurs structures sociales sont affaiblies, ce qui compromet la préservation des connaissances traditionnelles. Aussi, la GDF peut jouer un rôle important en intégrant les connaissances traditionnelles aux nouvelles technologies et approches lors de changements socio-économiques et culturels dans les communautés locales.

Parité hommes-femmes

L'utilisation des forêts comporte une forte dimension sexospécifique. Dans de nombreuses communautés forestières, les femmes sont les principales utilisatrices des forêts en récoltant des produits comme le fourrage, le bois de feu, les médecines et les aliments. Les hommes ont tendance à s’occuper de produits moins utilisés comme le bois d'oeuvre et le gibier. Les femmes sont généralement aussi les principales dispensatrices de soins: elles utilisent les produits récoltés dans les forêts pour nourrir, abriter et soigner leurs familles, ainsi que pour gagner des revenus qu'elles dépensent pour leurs familles.

Elderly women carrying firewood back to their homes, Tanzania. ©FAO/Simon Maina / FAOLa participation des femmes aux processus décisionnels liés aux forêts au niveau communautaire a des effets positifs sur la gestion des forêts, notamment en ce qui concerne le contrôle des activités illégales et le renforcement des capacités de gestion des conflits des groupes communautaires. Garantir les droits de propriété des femmes sur les forêts peut également stimuler l'adoption, par les femmes, de mesures de conservation des forêts. Dans de nombreux pays, donc, une plus grande équité des sexes dans les régions forestières est l’une des clés de la GDF.

Enfants et jeunes

Pour la GDF, les enfants et les jeunes constituent un groupe important de parties prenantes car ils sont les futurs décideurs, propriétaires des forêts et aménagistes. Leur participation – au niveau national, sous-national et local – dans la mise en oeuvre de la GDF est importante parce qu’ils ont un intérêt à long terme dans la gestion des ressources et la conservation de l’environnement. La formation continue sur le rôle joué par les forêts dans le développement durable et les avantages de mettre en œuvre la GDF permettront aux enfants et aux jeunes de comprendre l’importance des forêts et de développer des compétences fondamentales pour leur gestion durable.

dernière mise à jour:  dimanche 22 juin 2014