Perspectives d'intensification et de diversification de la production forestière pour renforcer la sécurité alimentaire

Intensification de la production

Les perspectives à court terme d¿intensification de la production forestière, sous forme de production de bois provenant de forêts naturelles, sont limitées dans la plupart des Petits États insulaires en développement. Bien que bon nombre des plus grands de ces États puissent se prévaloir de vastes étendues de forêts, elles ne sont pas toutes accessibles, et dans de nombreux endroits les essences commerciales sont d¿ores et déjà exploitées de manière non durable. Beaucoup de Petits États insulaires en développement les plus exigüs sont pratiquement dépourvus de couvert forestier. À moyen et à long termes, l¿accroissement de la production des forêts naturelles dépendra de l¿adoption de méthodes d¿exploitation forestière respectueuses de l¿environnement et de pratiques sylvicoles appropriées - incluant dans de nombreux cas des plantations d¿enrichissement dans les zones précédemment exploitées.

Une augmentation de la production de bois dans les plantations est possible dans certains Petits États insulaires en développement de plus grande dimension. Fidji est par exemple un pays qui a déjà un programme d¿établissement de plantations bien développé, et la production de bois issu de plantations devrait devenir un important secteur de croissance pour l¿économie nationale. On prévoit que d¿ici l¿an 2000, plus de 70 000 hectares de plantations d¿acajous parviendront à l¿âge d¿exploitabilité qui est de 35 ans. Cependant, la compétition pour une superficie de terre limitée, parfois conjuguée à une propriété coutumière des terres (voir la rubrique « contraintes »), limite les possibilités de boisement à grande échelle dans de nombreux états. Le manque de sols de bonne qualité est aussi un facteur limitant dans quelques Petits États insulaires en développement (en particulier ceux qui ont des sols coralliens).

Les systèmes agroforestiers dans lesquels les cocotiers constituent la principale ressource ligneuse semblent être les systèmes d'utilisation durable des terres les plus prometteurs pour tous les États et territoires composés d'atolls, aux sols peu fertiles et pour les très petits États où le manque de terres est une contrainte.

Lorsque des arbres sont plantés dans des zones exposées aux cyclones, il convient de privilégier les essences présentant une bonne résistance au vent. 1

Diversification

L'industrie de transformation du bois génératrice de valeur ajoutée offre de bonnes perspectives de diversification dans les Petits États insulaires en développement riches en essences forestières feuillues indigènes. Les produits forestiers non ligneux et les services forestiers offrent également de bonnes possibilités de diversification:

  • La fourniture de Produits forestiers non ligneux (produits végétaux sauvages ou cultivés dans des plantations ou des systèmes agroforestiers, et animaux chassés dans la nature ou élevés en captivité) devrait être encouragée, lorsqu¿un créneau de marché existe ou pourrait être développé.
  • Le tourisme est l¿une des principales activités rémunératrices dans de nombreux Petits États insulaires en développement et l¿intérêt pour l¿écotourisme ne fait que croître. Sans être la principale attraction pour les visiteurs de l¿extérieur, les forêts qui recouvrent ces îles exercent un certain attrait. Diverses îles ont déployé des efforts particuliers pour développer le potentiel touristique de leurs zones forestières, notamment Pohnpei dans les États Fédérés de Micronésie, la Dominique , la Jamaïque et Sainte Lucie.

Renforcement des contributions indirectes à l'amélioration de la sécurité alimentaire

La conservation, la mise en valeur et l'utilisation durable des ressources forestières jouent un rôle majeur non seulement en contribuant directement à la sécurité alimentaire, mais aussi en la renforçant indirectement, à travers un appui à d'autres secteurs et aux fonctions de protection des forêts (vor plus haut).

Des efforts spécifiques peuvent être nécessaires pour reboiser les terres dégradées (notamment les bassins versants) et, sur la plupart des îles, des arbres doivent être plantés en bordure du littoral afin de fournir une protection contre l'érosion des côtes. La protection des mangroves, qui présentent une grande résistance aux tempêtes, est particulièrement importante à cet égard.

En plus de l'entretien et de l'amélioration du couvert forestier, la conservation de la diversité bologique est importante sur le plan économique, à la fois pour la production (sylviculture et agriculture) et pour soutenir les activités d'écotourisme.

Notes

1 - Les zones sous Intsia bijuga et Pometia pinnata, aux Samoa occidentales, n'ont été que peu endommagées par le cyclone Ofa en 1991. Le bois jaune (Endospermum medullosum), le pin de kauri (Agathis spp.), et Terminalia richii sont d'autres exemples d'essences indigènes du Pacifique Sud caractérisées par une bonne résistance aux cyclones. Des recherches sont en cours sur les possibilités de croisement entre Pinus Caribea, var. hondurensis, et P. caribea var. caribea pour renforcer la résistance à l'étranglement de la tige en cas de vents violents.

dernière mise à jour:  samedi 29 octobre 2005