Projets

Les forêts et la sécurité alimentaire en Afrique sahélienne (Phase II) (Cap-Vert) [GCP/RAF/303/ITA]

OCT 1994 - encore en cours

Objectifs principaux

Le projet se propose de favoriser la contribution du secteur forestier à la sécurité alimentaire dans les trois pays sahéliens, au moyen d'approches participatives axées sur les trois objectifs suivants:

  1. Élaboration, dans les trois pays pertinents, d'une méthodologie pour l'approche participative de gestion des terroirs villageois, notamment pour la régénération des terres dégradées, pour inciter les populations rurales à contribuer à la conservation et à la gestion des ressources naturelles lorsqu'ils pratiquent leurs activités d'élevage nomade et d'agriculture;
  2. développement de la contribution du secteur forestier à la sécurité alimentaire de la population rurale;
  3. établissement d'un réseau d'échange d'informations et d'expériences entre ce projet et d'autres projets forestiers.

Étude de faisabilité sur l'établissement d'un système de surveillance automatique des incendies dans la Péninsule Akamas (Chypre) [TCP/CYP/0165 (A)]

Oct 2001 - encore en cours

Objectifs principaux

L'objectif global du projet est de déterminer si un système de détection automatique des incendies est approprié pour la Péninsule Akamas et s'il sera suffisant pour remplacer les systèmes de surveillance des incendies existants qui ne protègent pas bien cet écosystème important.

L¿objectif immédiat est d¿améliorer, d¿adapter et de renforcer le système de protection contre les incendies, en mettant l¿accent sur la prévention, la détection, l¿établissement de rapports et l¿intervention rapide. Ces améliorations auront pour effets de réduire les temps de réaction aux incendies, les zones non observables et les coûts de la protection contre les feux (suppression des observatoires d¿incendies existants, réduction des patrouilles terrestres, etc.) Elles devraient résoudre les problèmes de l¿organisation des patrouilles et de la dotation en personnel des stations d¿observation des incendies, compte tenu du manque de personnel qualifié.

Programme de soutien à la recherche forestière pour l'Asie et le Pacifique (FORSPA) (contribution des Pays-Bas) (y compris Fidji,Papouasie-Nouvelle-Guinée, Iles Salomon et Vanuatu) [GCP/RAS/163/NET]

1996 - encore en cours

Objectifs principaux

Les objectifs généraux du FORSPA sont les suivants:

  1. Renforcer les capacités de recherche dans les pays en développement de la Région Asie et Pacifique;
  2. Promouvoir le transfert de technologies (du laboratoire à la terre) grâce à une diffusion efficace des résultats de la recherche aux utilisateurs;
  3. Renforcer l'autonomie collective des institutions de recherche forestière, en les reliant en réseau;
  4. Élargir l'accès à des services d'information à jour et complets;
  5. Fournir un « guichet » pour forger des liens avec la recherche forestière mondiale.

Renforcement des approches participatives en matière de gestion des forêts, en Ouganda, au Ghana et au Guyana [GCP/INT/808/UK]

Juillet 2001 - encore en cours

Principaux objectifs

Les principaux objectifs de ce projet sont les suivants:

  1. Concevoir des programmes spécifiques aux pays durant la phase initiale, en travaillant en liaison étroite avec des initiatives en cours pour une intégration à large assise des meilleures pratiques en matière de gestion participative des ressources naturelles;
  2. renforcer les moyens d'existence durables en soutenant l'intégration d'approches participatives à large assise dans les activités des Départements des forêts des gouvernements, d'autres institutions et groupes chargés de la gestion des ressources naturelles. La promotion de la participation renforce le capital humain en s'appuyant sur des connaissances indigènes et en développant l'aptitude à influencer les décisions, par le biais de débats et de négociations sur la gestion des forêts ou des ressources naturelles;
  3. promouvoir le partage des droits et des responsabilités afférents à la gestion des ressources naturelles, entre les différents acteurs et organismes, y compris le gouvernement, les entités non gouvernementales et le secteur privé. Cela renforce le capital social en instaurant des relations de confiance et de réciprocité propices à la coopération et à un élargissement de l'accès des populations aux institutions et aux organisations;
  4. renforcer la capacité des ONG nationales (indigènes) à travailler avec des organisations gouvernementales nationales, le gouvernement local et les organisations communautaires, misant ainsi sur la promotion du capital social. Les décisions relatives au contrôle et à l'utilisation des ressources et à la répartition des avantages tendent à être prises sur la base des relations et des réseaux. En accroissant l'accès des pauvres aux groupes et aux réseaux, le Programme leur permettra d'accéder plus facilement à d'autres actifs, de négocier de meilleurs coûts de transaction et d'influencer le processus décisionnel;
  5. améliorer la gestion des ressources naturelles grâce à l'intégration de meilleures pratiques en matière de participation. Cela accroîtra les stocks naturels et développera le capital naturel d'où partent les flux de ressources et les services utiles aux moyens d'existence.

Renforcement des capacités nationales en matière de lutte contre la flétrissure du Pterocarpus indicus et de protection des forêts (Seychelles) [TCP/SEY/0168]

DÉC 2001 - MAI 2003

Objectif principal

Ce projet a pour objectif d'améliorer la compréhension de la maladie qui affecte Pterocarpus indicus et d'améliorer les capacités nationales dans les domaines du traitement des maladies des arbres et de la gestion des forêts.

Plus spécifiquement,le projet:

  1. identifiera l'agent causal de la flétrissure
  2. renforcera les capacités nationales pour le diagnostic des maladies des arbres et la gestion des forêts
  3. élaborera une stratégie à long terme pour minimiser le risque d'introduction de ravageurs et l'impact des infestations futures de ravageurs;
  4. recommandera des options de gestion pour limiter ou prévenir une diffusion ultérieure de la maladie à l'intérieur de l'île principale de Mahé et sur les îles voisines.

Formulation d'une stratégie de lutte contre les feux de forêt (Cuba) [TCP/CUB/0066]

01 JUIL 2000 - encore en cours

dernière mise à jour:  samedi 29 octobre 2005