Activités de la FAO liées au commerce

La FAO fournit un vaste éventail d’informations et d’analyses afin d’aider les pays membres et les collectivités intéressées à renforcer l’impact et les interactions entre le commerce et la gestion des forêts. À cet égard, la FAO travaille en étroite collaboration avec les institutions internationales qui ont pour mandat de développer les politiques commerciales et en particulier avec l’OIBT (Organisation internationale des bois tropicaux) à Yokohama, Japon. Au sein de la FAO, les activités concernant le commerce sont coordonnées à travers un groupe interdépartemental qui met en œuvre la seconde phase d’un programme-cadre comprenant le soutien à l’agriculture, aux pêches et aux forêts.

La FAO continue de soutenir les membres des gouvernements, le secteur privé, les organisations non gouvernementales, entre autres, en facilitant le dialogue sur les politiques, le renforcement des capacités et les mesures liées au commerce qui s’alignent sur sa mission de soutenir les moyens d’existence durables et la gestion durable des forêts.

La FAO collecte des statistiques sur les produits forestiers qui sont diffusées dans lAnnuaire de la FAO sur les produits forestiers. Ces données servent aux prises de décisions politiques et à leur application à tous les niveaux, contribuent aux études prospectives de la FAO ainsi qu’à d’autres analyses sur les tendances actuelles des forêts. La FAO produit la Forest Products Annual Market Review (étude annuelle du marché des produits forestiers).

Le projet mondial de la FAO «Évaluation de l’impact du commerce des produits de la forêt sur la promotion de la gestion durable des forêts» soutenu par un fonds fiduciaire du Gouvernement du Japon, a analysé la relation entre le commerce et la gestion des forêts pour aider les décideurs politiques à formuler des politiques cohérentes. Plusieurs consultations d’experts ont été organisées sur ce sujet et les résultats de ce processus de mise en œuvre du projet sont disponibles ici.

La FAO produit des publications sur les accords commerciaux internationaux et régionaux, sur le commerce du carbone et les marchés environnementaux émergents, sur les mesures commerciales et leurs limitations, ainsi que sur la relation entre le commerce des produits forestiers, les services et la gouvernance. Tous les travaux intersectoriels sont coordonnés au sein de l’organisation, et plus particulièrement au sein du Département des forêts de la FAO.

Le thème de la gouvernance et du renforcement des capacités qui lui est associé, continue d’être au centre des activités de la FAO liées au commerce.

La FAO encourage ses pays membres à débattre, élaborer et mettre en œuvre des initiatives et des systèmes de certification des produits de la forêt. Ses efforts qui se fondent sur les directives du Comité de la FAO sur les forêts (COFO) ont consisté à:

  • Soutenir les pays et leurs interlocuteurs à promouvoir la certification des forêts et une coopération étroite avec l’Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT) en matière «d’approche par phases à la certification des produits forestiers».
  • Faciliter les discussions sur la certification, par exemple, à travers le séminaire «Renforcer la confiance entre les systèmes de certification et leurs défenseurs» (Rome, février 2001), afin de stimuler la compréhension mutuelle entre les systèmes de certification et les parties intéressées.

 

 

 

 

dernière mise à jour:  jeudi 16 décembre 2010