Rome, 19 novembre 2002 -- Plus de 60 millions de personnes en situation d'urgence alimentaire ont besoin d'une assistance, selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). La FAO a sollicité une aide d'un montant total de 88,5 millions de dollars en vue de la remise en état de l'agriculture dans 17 pays et régions en situation de crise.

la FAO est chargée du volet agricole de l'Appel commun des Nations Unies 2003 qui a été lancé aujourd'hui.

"Notre appel de fonds s'inspire d'estimations modestes", explique Fernanda Guerrieri, Chef du Service des opérations d'urgence de la FAO. "Nous demandons le strict minimum pour les pays prioritaires ayant les besoins les plus importants. Ces pays sortent d'un conflit et sont dans une situation critique, ou sont victimes à la fois de conflits et de catastrophes naturelles".

"La distribution de semences, d'outils, d'engrais et de médicaments vétérinaires et la fourniture d'une assistance technique de base offrent aux habitants des pays les plus pauvres la chance de retrouver leur autonomie. Les gens veulent produire leur propre nourriture. Ils ne veulent pas dépendre de l'aide alimentaire".

L'agriculture tend parfois à être négligée par la communauté des donateurs, ajoute Mme Guerrieri. "L'agriculture est un secteur complexe qui, généralement, ne donne pas de résultats immédiats. Mais c'est ce que les ruraux connaissent et dont ils dépendent. Le développement de l'agriculture dans les pays les plus vulnérables sert de base à la survie des populations et peut contribuer à la paix et à la stabilité".

En particulier, la FAO sollicite une assistance internationale pour les pays suivants*:

Soudan

Les troubles civils et les conditions climatiques défavorables devraient exacerber une situation de sécurité alimentaire déjà précaire au sud du Soudan. De grands nombres de personnes ont été déplacées et des centaines de milliers sont coupées de l'aide humanitaire. Déjà 3 millions de personnes déplacées à l'intérieur du pays, victimes de la sécheresse et vulnérables dans différentes parties du pays, dépendent de l'aide alimentaire. D'après de récents rapports, les perspectives d'approvisionnement alimentaire dans l'ouest et l'est du pays ont commencé à se détériorer à cause de la sécheresse.

La FAO cherche une aide pour la fourniture de semences de qualité, de meilleures technologies agricoles comme les charrues à traction animale, et d'outils agricoles de base en faveur de 1,9 million de personnes victimes d'insécurité alimentaire, dont 1,5 million vit au sud du Soudan. D'autres projets visent à accroître la production agricole dans les zones victimes de la sécheresse, pour fournir des services de santé animale communautaires et remettre en état le secteur de la pêche.

    Montant total requis: 19 millions de dollars



Angola

Quelque 4,3 millions de personnes sont actuellement estimées à risque en Angola. La plupart ont été déplacées à l'intérieur du pays durant le conflit armé qui a duré près de trente ans. Les récoltes ne suffisent pas, les revenus sont limités et l'accès aux marchés et aux services est inadéquat. L'appel de cette année souligne la nécessité d'une distribution efficace, en temps utile, d'intrants agricoles, de production de semences de bonne qualité, d'élevage de petits animaux, de soutien à la pêche artisanale et de distribution de terres aux personnes déplacées rentrant chez elles.

    Montant total requis: 12,7 millions de dollars



République démocratique du Congo

Les habitants de la République démocratique du Congo souffrent de grave malnutrition depuis le début de la guerre. La production vivrière continue à être interrompue par la guerre civile, en particulier dans les zones orientales. Compte tenu des conflits en cours et des déplacements de personnes, du recul de l'activité économique et de la détérioration des services sociaux, de vastes segments de la population ont du mal à satisfaire leurs besoins fondamentaux.

Pour 2003, la FAO propose les activités suivantes en faveur des catégories les plus faibles et les plus vulnérables: distribution d'outils pour l'agriculture et la pêche; soutien aux ménages ayant des enfants dans les centres d'alimentation; production et distribution de semences de qualité et élevage de petits animaux; remise en état des routes et relèvement de l'aquaculture.

    Montant total requis: 12,4 millions de dollars



Ouganda

Après des années de conflit, de déplacements massifs de personnes et de sécheresse, beaucoup de populations vulnérables ont encore besoin d'assistance. La relance de la production vivrière requiert un meilleur accès aux intrants agricoles améliorés (semences et outils), de nouvelles technologies et une formation.

La FAO propose de fournir des intrants aux ménages dirigés par des femmes et des personnes âgées et aux ménages ruraux frappés par le virus VIH/SIDA. La distribution de variétés de manioc pourrait aider à accroître la production d'environ 500 000 personnes déplacées à l'intérieur du pays.

    Montant total requis: 3,8 millions de dollars



Sierra Leone

Après dix ans de conflits civils, la production vivrière demeure faible en Sierra Leone, tandis que le bétail a été décimé. L'insécurité alimentaire et la malnutrition des ménages sont élevées et aggravées par la propagation du sida. Le résultat d'élections pacifiques en 2002 a porté une plus grande stabilité, mais l'afflux massif de réfugiés du Libéria a accru les tensions dans les camps et les zones environnantes.

L'objectif de la FAO est d'aider à rétablir la production vivrière aux niveaux d'avant la guerre et de réduire la dépendance à l'égard de l'aide alimentaire en fournissant aux personnes déplacées à l'intérieur du pays, aux réfugiés et aux communautés qui les abritent des intrants agricoles et une formation aux bonnes pratiques agricoles. Une aide d'urgence contribuera également à remettre en état les services dans les secteurs de la multiplication des semences, du traitement du poisson, de la santé animale et des ateliers de forge.

    Montant total requis: 3,1 millions de dollars



Somalie

La situation de la sécurité alimentaire en Somalie demeure instable à la suite d'années consécutives de sécheressse et d'insécurité. La récente escalade de la violence a déplacé de grands nombres de personnes. L'embargo sur les importations de bétail de la Somalie vers les pays bordant la péninsule arabique a entravé les exportations de bétail, une des plus importantes sources de revenus pour les éleveurs somaliens.

Pour améliorer la situation des agriculteurs pauvres, des éleveurs et des personnes déplacées, la FAO propose des projets de fourniture de nouvelles variétés de semences, afin d'améliorer la production animale et aider les rapatriés de l'Ethiopie et les personnes déplacées à l'intérieur du pays.

    Montant total requis: 2,3 millions de dollars



Erythrée

Les précipitations ont été tout à fait insuffisantes depuis octobre 2001, menaçant la sécurité alimentaire de milliers d'agriculteurs et d'éleveurs. La récolte céréalière devrait être inférieure d'environ 70 pour cent à la moyenne des 10 dernières années, et ne couvrirait que 12 pour cent des besoins. L'Erythrée est tout juste en train de se relever d'un conflit frontalier dévastateur avec l'Ethiopie. Un grand nombre de gens sont encore déplacés et des milliersd'agriculteurs doivent encore être démobilisés. La FAO est particulièrement inquiète pour le million de personnes les plus vulnérables, soit environ un tiers de la population du pays.

La FAO cherche des fonds pour lafourniture de semences, d'engrais, d'aliments pour animaux et de matériel vétérinaire aux familles agricoles les plus vulnérables afin de réduire leur dépendance à l'égard de l'aide alimentaire.

    Montant total requis: 1,9 million de dollars



Tadjikistan

En plein relèvement de la guerre civile et de la sécheresse, le Tadjikistan continue à faire face à une situation humanitaire précaire et complexe. Environ 85 pour cent de la population vit en-deçà du seuil de pauvreté et la malnutrition chronique est généralisée, avec près d'un tiers des enfants souffrant de retards de croissance.

L'agriculture est encore la principale source d'alimentation et de revenus. Toutefois, les activités agricoles sont entravées par le manque de terres productives, d'intrants limités et de machines agricoles et de systèmes d'irrigation dilapidés.

Il faut une assistance des donateurs pour poursuivre l'aide d'urgence en faveur des ménages victimes d'insécurité alimentaire; pour fournir des semences, des outils et des engrais; pour appuyer l'irrigation et la gestion améliorée de l'eau et pour lutter contre les attaques d'acridiens et les maladies animales. Une attention particulière sera portée aux femmes des zones rurales qui ne peuvent produire suffisamment de nourriture pour leurs propres besoins.

    Montant total requis: 2 millions de dollars



Indonésie

Les disponibilités céréalières nationales sont satisfaisantes, mais un grand nombre d'Indonésiens parmi les plus pauvres, de personnes déplacées à l'intérieur du pays et de réfugiés sont victimes de faim et de malnutrition. Près de 1,4 million de personnes sont encore déplacées suite à la crise de 1999. De 2 à 3 millions de personnes continuent à vivre dans les zones touchées par le conflit ou à combattre pour aider les personnes déplacées à trouver refuge au sein de leur communauté. Les taux de malnutrition sont élevés, même par rapport aux pays les plus pauvres du monde. L'amélioration de la sécurité alimentaire des personnes déplacées aidera à éviter les tensions avec les communautés qui les hébergent.

La FAO envisage de soutenir la réinstallation des familles de retour sur leurs terres et de fournir aux communautés des kits agricoles de base, du matériel de pêche et des machines de transformation des aliments à adapter sur place.

    Montant total amount requis: 1,3 million de dollars



(*) Liste intégrale des pays ayant besoin d'une assistance agricole d'urgence: Afrique de l'Ouest, Angola, Burundi, Cisjordanie et bande de Gaza, Erythrée, Guinée, Indonésie, Libéria, Nord Caucase, Ouganda, Région des Grands lacs, République démocratique du Congo, République populaire démocratique de Corée, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Tadjikistan.

La Division des opérations d'urgence et de la réhabilitation de la FAO opère actuellement dans plus de 70 pays.