NICOSIE, 31 mai 2002 -- La 23e Conférence régionale de la FAO pour l'Europe s'est conclue aujourd'hui à Nicosie par un appel fort en direction des chefs d'Etat et de gouvernement européens à participer au prochain Sommet mondial de l'alimentation: cinq ans après qui se tiendra à Rome du 10 au 13 juin 2002.

Les délégués ont réaffirmé leur volonté d'atteindre les objectifs fixés par le Sommet mondial de l'alimentation de 1996, visant à réduire de moitié le nombre de personnes qui souffrent de sous-alimentation dans le monde d'ici à 2015.

La table ronde ministérielle consacrée à la sécurité et à la qualité des denrées alimentaires a approuvé à l'unanimité un ensemble de mesures en faveur de la mise en place de dispositifs efficaces et transparents tout au long de la chaîne alimentaire, dans le cadre d'une stratégie nationale de gestion des risques s'appuyant sur une sensibilisation et une plus grande participation des différentes parties concernées. Cet ensemble de mesures constitue un véritable plan d'action paneuropéen dans ce domaine particulièrement sensible sur le continent.

La table ronde a souligné l'importance d'une collaboration renforcée entre les pays d'Europe afin de promouvoir une meilleure surveillance, une meilleure coordination des systèmes de contrôle de la sécurité sanitaire des aliments, un échange d'information renforcé et une intervention rapide en cas de danger. La FAO en collaboration avec l'OMS et les autres institutions internationales a été invitée à contribuer au renforcement des capacités des pays de la région.

La lutte contre la dégradation des terres et la désertification a trouvé un écho particulier à la Conférence. Les délégations ont passé en revue les phénomènes qui y mènent et qui sont présents dans de nombreux pays européens, en particulier dans les sous-régions de l'Europe méditerranéenne et de l'Europe centrale. Ils affectent la gestion des ressources en eau et la productivité des terres les rendant marginales dans la production agricole et alimentaire.

Par ailleurs, la Conférence a pris note des messages portés par les 30 ONG et coordinations nationales venues des différentes parties du continent européen et soulignant que le prochain Sommet mondial de l'alimentation: cinq ans après offrira l'opportunité de renforcer encore la coopération entre la société civile et la FAO.

Au cours de la Conférence de Nicosie, la France a réitéré son offre d'accueillir la 24e conférence régionale de la FAO pour l'Europe en 2004.