17 mars 2003, Rome -- L'Agence canadienne d'inspection des aliments et la FAO viennent de lancer l'Initiative produits alimentaires aquatiques (Aquatic Food Product Initiative - AFPI).

L'objectif principal de l'AFPI est d'aider les pays en développement, grâce à une base d'informations scientifiques, à optimiser la qualité du poisson et des produits de la mer destinés à la consommation ou à l'exportation.

Cette initiative permettra une meilleure compréhension des critères de qualité et de salubrité liés à la production et au traitement des espèces aquatiques utilisées dans l'alimentation humaine. L'augmentation de la production de masse, l'accélération du commerce international et la mondialisation ont accru les risques de transmission transfrontalière d'agents infectieux ou d'empoisonnement alimentaire.

En offrant un large accès aux informations scientifiques, l'AFPI aide les pays en développement à accéder aux marchés internationaux dans un contexte de développement durable tout en facilitant leur participation active au sein d'organismes compétents en matière de normes de salubrité alimentaire comme la Commission du Codex alimentarius. Elle fournit d'autre part des informations qui peuvent s'avérer utiles pour des programmes d'éducation et de formation.

Le commerce international du poisson revêt une importance particulière quand on sait qu'environ 37 pour cent de la production mondiale est commercialisée à travers les frontières nationales, dont la moitié provenant de pays en développement.

Tout en renforçant la coopération entre la FAO, l'Agence canadienne d'inspection des aliments et d'autres institutions internationales, cette initiative vise aussi à offrir aux experts et aux scientifiques une base de connaissances en matière de production et de traitement d'une large gamme de produits de la mer.

S'appuyant sur la technologie éprouvée d'EcoPort, qui opère sous les auspices du consortium EcoPort et le patronage de Nelson Mandela et d'Edward Wilson (professeur à Harvard), l'outil technologique pour la dissémination de l'information est FishPort. Grâce à cette technologie, les scientifiques du monde entier peuvent échanger des informations ou se connecter à une base de données sur la qualité et la salubrité des aliments aquatiques.

"Ce système de connaissances mondial permet aux usagers, aussi bien dans les pays en développement que dans les pays développés, d'avoir accès à des informations ajournées, exactes et précises sur le dernier état des lieux en matière de qualité et de salubrité des différentes variétés de poisson, de mollusques, de crustacés, d'algues et autres produits de la mer", indique un expert de la FAO.

La création de l'AFPI a été reconnue au niveau international comme étant l'un des premiers exemples d'une approche préventive en matière de sécurité et de salubrité des aliments tenant compte de l'ensemble de la chaîne alimentaire et s'appuyant sur des bases scientifiques, selon le même expert.

Par ailleurs, il convient de rappeler ici le rôle traditionnel du Canada en matière d'aide aux pays en développement fournie par le truchement d'experts en sciences de l'environnement, en gestion des pêches et en traitement du poisson.
Contacts:
Grímur Valdimarsson
Directeur, industries de la pêche, FAO
grimur.valdimarsson@fao.org
(+39) 06 5705 6510

Roland Cormier
Coordonnateur, Agence canadienne d'inspection des aliments
r.cormier@ecoport.org
(+1) 506 3812459

Pierre Antonios
Chargé des relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39)06 570 53473